Show Less

Le changement en français

Etudes de linguistique diachronique

Series:

Bernard Combettes, Céline Guillot, Evelyne Oppermann-Marsaux, Sophie Prevost and Amalia Rodriguez Somolinos

Cet ouvrage réunit une sélection d’articles issus du colloque international « Diachro 4 - Le français en diachronie », qui s’est tenu à l’Université Complutense de Madrid du 22 au 24 octobre 2008. Les contributions sont axées essentiellement autour de trois grands thèmes : le français préclassique et classique en diachronie ; l’énonciation et la linguistique textuelle en diachronie ; les structures interrogatives et les constructions clivées. Un thème transversal apparaît tout au long de cet ensemble : celui de la périodisation, du choix des critères permettant la reconnaissance d’étapes successives dans le changement linguistique.
Les études proposées ici constituent un ensemble bien représentatif des diverses tendances, théoriques et méthodologiques, qui traversent actuellement le champ de la linguistique diachronique du français, en France comme à l’étranger.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Corinne FÉRON Sans + N: un modèle de formation d’assertifs de certitude (français médiéval et français préclassique) 163

Extract

Sans + N: un modèle de formation d’assertifs de certitude (français médiéval et français préclassique) Corinne FÉRON Université du Maine et CELTED (Université de Metz) Cet article1 concerne les séquences en sans + N2 ayant fonctionné comme adverbiaux assertifs de certitude3, au sens du français moderne «sans aucun doute» ou «assurément», dans l’une au moins des trois «synchronies» que nous prendrons en compte: l’ancien français, le moyen français et le fran- çais préclassique. Nous tenterons d’abord de montrer que nous avons affaire à un modèle productif de formation d’assertifs de certitude: il s’agira donc de dégager les règles qui régissent la formation de ces adverbiaux, à partir de l’observation des séquences attestées dans notre corpus de textes, ainsi que dans le DMF. Dans un second temps, nous envisagerons la question du figement: nous montrerons que, parmi les séquences en question, certaines apparaissent, à un moment au moins de la chronologie considérée, comme stéréotypées (cf. Molinier, 1993) et ont pu, par la suite, se figer partiellement ou totalement. Le corpus de textes nous a été fourni par la BFM4 (pour l’ancien et le moyen français), la BTMF (pour le moyen français) et enfin, pour le fran- çais préclassique, par les textes de Frantext postérieurs à 1499 et antérieurs à 1651. 1 Nous suivons les «rectifications de l’orthographe» proposées en 1990. 2 Cette notation signale qu’on...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.