Show Less

Le changement en français

Etudes de linguistique diachronique

Series:

Edited By Bernard Combettes, Céline Guillot, Evelyne Oppermann-Marsaux, Sophie Prevost and Amalia Rodriguez Somolinos

Cet ouvrage réunit une sélection d’articles issus du colloque international « Diachro 4 - Le français en diachronie », qui s’est tenu à l’Université Complutense de Madrid du 22 au 24 octobre 2008. Les contributions sont axées essentiellement autour de trois grands thèmes : le français préclassique et classique en diachronie ; l’énonciation et la linguistique textuelle en diachronie ; les structures interrogatives et les constructions clivées. Un thème transversal apparaît tout au long de cet ensemble : celui de la périodisation, du choix des critères permettant la reconnaissance d’étapes successives dans le changement linguistique.
Les études proposées ici constituent un ensemble bien représentatif des diverses tendances, théoriques et méthodologiques, qui traversent actuellement le champ de la linguistique diachronique du français, en France comme à l’étranger.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Catherine SCHNEDECKER Etude de l’évolution des adjectifs damné/maudit et fichu/foutu entre 1500 et 1799 363

Extract

Etude de l’évolution des adjectifs damné/maudit et fichu/foutu entre 1500 et 1799 Catherine SCHNEDECKER Université de Strasbourg – EA 1339, LiLPa/Scolia Introduction Les adjectifs damné, maudit, fichu et foutu n’ont pas fait, à notre connaissance, l’objet d’une attention linguistique soutenue1 et ce, pour au moins deux raisons: i) leur registre de langue populaire ou familier et ii) un sémantisme vague et une synonymie quasi parfaite que confirment les définitions du TLFi: Fichu: Emploi épithète antéposé. [S’emploie pour indiquer que le référent est qqc. ou qqn à propos desquels on dirait «fichtre»] Fichu gredin, fichue canaille; une fi- chue distance. (Quasi-)synon. bon dieu de, foutu, putain de, vache de (vulg.). Il est dans une fichue situation; fichu métier (Ac. 1932). Un roi de France ayant pour beau-père un forçat, c’est de la fichue et bien gênante souveraineté pour un pays. (Goncourt, Journal, 1895, p. 880) (TLFi) Foutu: Emploi épithète antéposé. [S’emploie pour indiquer que le référent du nom est qqc. dont on dit «foutre!»] Quel foutu style!; un foutu toupet. Synon. bon dieu de (pop.), fichu (fam.), putain de (vulg.), vache de (pop.) Je suis emmerdé d’être retourné dans un foutu pays où l’on ne voit pas plus de soleil dans l’air que de diamants au cul des pourceaux. (Flaub., Corresp., 1840, p. 76) (TLFi) Maudit [Antéposé] Très mauvais, dont on se plaint avec amertume ou colère. Sy- non. fam. damné, fichu, sacr...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.