Show Less

De l’Informe, du Difforme, du Conforme au théâtre

Sur la scène européenne, en Italie et en France

Series:

Edited By Yannick Butel

En 2005, dans le tumulte du festival d’Avignon, croisant des créations malmenées par la presse et une partie des spectateurs, l’informe, le difforme et le conforme s’imposaient comme des ouvertures propres à répondre aux interrogations comme aux jugements des détracteurs du festival et de ses artistes (notamment Anatoli Vassiliev, Jan Fabre et Pascal Rambert, entre autres). S’il faut avouer, comme l’écrivit Jean-François Lyotard, que devant l’étrangeté de ces productions nous étions face à des « intrigues plastiques moins monnayables, racontables, signifiables », le rejet, la condamnation, le procès étaient-ils de mise ?
L’idée de parler de ces réactions vives, d’y consacrer un colloque et un temps de réflexion, s’est alors imposée. L’intention de revenir sur une pratique théâtrale qui rompt avec l’horizon d’attente du spectateur d’un « art bonasse » (comme l’écrit Alain Badiou) devait nous conduire à ce recueil de commentaires. Les chercheurs qui ont contribué à ce nouvel essai tentent d’analyser, de livrer des clés, de donner à réfléchir sur la réception de formes poétiques et esthétiques qui hantent la scène.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Muriel Plana Des monstres, des spectres, des écrans: forme du mythe et mythe de la forme, P.O.M.P.E.I., 2ème fouille de Caterina Sagna 15

Extract

Des monstres, des spectres, des écrans: forme du mythe et mythe de la forme dans P.O.M.P.E.I., 2ème fouille de Caterina Sagna Muriel PLANA Un auteur est un studio pour pièces difficiles, pour pensées peu jouées. P. Sloterdijk, Essai d’intoxication volontaire, p. 160 Quand l’informe engendre le malaise et l’incertitude, le difforme pro- voque très souvent un choc, un ébranlement. Ainsi l’œuvre, qui fait violence à celui qui la découvre, insidieusement dans un cas, plus brutalement dans l’autre, crée-t-elle de la dissension. Cette dissension peut prendre l’apparence d’une division interne chez le spectateur, selon son humeur et sa disponibilité, ou d’un débat dans le public, notamment si celui-ci est socialement et culturellement hétérogène. Il arrive également qu’informe et difforme alternent dans un même spec- tacle, se nourrissent mutuellement ou s’autodétruisent. Le trouble et la rébellion du spectateur peuvent donc être causés tant par l’indéter- mination de l’informe que par la surdétermination du difforme. Quoi qu’il en soit, l’informe et le difforme provoquent un désordre en lui et le contraignent à quelque adaptation mentale. Il est obligé, s’il veut rester dans la salle, de s’écarter un temps de ses habitudes de percep- tion et de pensée, et il peut vivre cette métamorphose intérieure impo- sée comme un travail agréable ou désagréable, excitant ou pénible. Le spectateur assidu du théâtre contemporain est très souvent con-...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.