Show Less

Jacques Bainville - Profils et réceptions

Series:

Edited By Olivier Dard and Michel Grunewald

Issu d’un colloque organisé les 13 et 14 mai 2009 à l’université Paul Verlaine – Metz avec le soutien de la Maison des Sciences de l’Homme Lorraine ainsi que du Centre Régional Universitaire Lorrain d’Histoire et du Centre d’Etudes Germaniques Interculturelles de Lorraine, le présent volume consacré à Jacques Bainville (1879-1936) s’inscrit dans le cadre d’une série de publications relatives à l’Action française et à ses réceptions. Les 13 contributions de spécialistes français et étrangers qu’il regroupe ont pour objet d’analyser et de confronter les différents profils et les réceptions de cette figure de proue de l’Action française et de la Revue universelle dont différents ouvrages majeurs ont été récemment réédités. Sont ainsi examinées différentes facettes du personnage (l’historien, le journaliste économique, le géopoliticien) et différents temps forts de son activité et de son rayonnement en France (premier conflit mondial, hommage posthume). Le volume met aussi l’accent sur un aspect jusque-là largement ignoré des études bainvilliennes : sa réception à l’étranger. L’ouvrage envisage en particulier les cas allemand, américain, anglais, belge, portugais et roumain.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Jean EL GAMMAL Jacques Bainville et la Grande-Bretagne 141

Extract

Jacques Bainville et la Grande-Bretagne Jean EL GAMMAL Université Nancy 2 Bien qu’il se soit préoccupé au premier chef de la France et de l’Allemagne, le journaliste, historien et écrivain a consacré au Royaume-Uni et à son rôle en Europe de nombreux articles, en partie recueillis dans un ouvrage posthume, L’Angleterre et l’Empire britannique.1 Aux yeux de Bainville, la Grande- Bretagne a porté certains espoirs depuis l’Entente cordiale, mais elle a aussi causé à la France des déceptions, notamment en ne se montrant pas suffi- samment ferme, selon lui, avec l’Allemagne après la fin de la Grande Guerre. La politique étrangère britannique est donc abordée de manière assez critique, mais sans l’anglophobie, la tiédeur, la complaisance ou l’indifférence dont font montre nombre d’auteurs français. Pour les Britanniques, les écrits de Jacques Bainville présentent-ils un intérêt particulier? Ses analyses écono- miques peuvent-elles les intéresser? Ses commentaires politiques peuvent-ils éveiller la curiosité outre-Manche? A ces questions, il n’est pas très aisé de répondre, tant les références accessibles sont rares,2 y compris par compa- raison avec celles qui se rapportent à Charles Maurras, dont le traditiona- lisme a retenu l’attention de certains commentateurs britanniques. En outre, une enquête systématique, qui serait souhaitable mais impliquerait d’abon- dants dépouillements, n’a pas été effectuée dans les revues britanniques et a fortiori dans la presse, alors qu’elle permettrait assurément d’explorer des pistes complémentaires.3 Il n’en...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.