Show Less

Jacques Bainville - Profils et réceptions

Series:

Edited By Olivier Dard and Michel Grunewald

Issu d’un colloque organisé les 13 et 14 mai 2009 à l’université Paul Verlaine – Metz avec le soutien de la Maison des Sciences de l’Homme Lorraine ainsi que du Centre Régional Universitaire Lorrain d’Histoire et du Centre d’Etudes Germaniques Interculturelles de Lorraine, le présent volume consacré à Jacques Bainville (1879-1936) s’inscrit dans le cadre d’une série de publications relatives à l’Action française et à ses réceptions. Les 13 contributions de spécialistes français et étrangers qu’il regroupe ont pour objet d’analyser et de confronter les différents profils et les réceptions de cette figure de proue de l’Action française et de la Revue universelle dont différents ouvrages majeurs ont été récemment réédités. Sont ainsi examinées différentes facettes du personnage (l’historien, le journaliste économique, le géopoliticien) et différents temps forts de son activité et de son rayonnement en France (premier conflit mondial, hommage posthume). Le volume met aussi l’accent sur un aspect jusque-là largement ignoré des études bainvilliennes : sa réception à l’étranger. L’ouvrage envisage en particulier les cas allemand, américain, anglais, belge, portugais et roumain.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

William R. KEYLOR «Réalisme» bainvillien et «Idéalisme» wilsonien en débat à la lumière de la politique étrangère américaine 153

Extract

«Réalisme» bainvillien et «Idéalisme» wilsonien en débat à la lumière de la politique étrangère américaine William R. KEYLOR Université de Boston Que ce soit dans ses documents privés ou dans ses propos publics, on ne trouve aucune preuve que le président américain ait connu durant la Première Guerre mondiale et la Conférence de Paix de Paris les écrits de Jacques Bainville sur les relations étrangères. On sait que Woodrow Wilson ne savait pas lire le français et qu’il était mal renseigné sur la situation politique des pays d’Europe.1 Il existe néanmoins plus d’une preuve que le vingt-et-unième président des Etats-Unis connaissait parfaitement la concep- tion des relations internationales que Bainville avait développée dans les colonnes de L’Action française et dans celles d’autres revues parisiennes. En effet, c’est cette même conception des relations internationales que Wilson a tenue pour responsable du terrible carnage des batailles européennes de 1914 à 1918. Tout en se consacrant corps et âme à l’établissement d’un nouvel ordre mondial qui abolirait une fois pour toutes le terrible fléau de la guerre, il était résolu à exclure cette conception des négociations de la Conférence de Paix de Paris en 1919. La conception des relations internationales développée dans ses écrits relatifs aux relations internationales par Jacques Bainville durant et après la Première Guerre mondiale appartient à une tradition intellectuelle qui deviendra finalement une école...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.