Show Less

Réformer l’évaluation scolaire : mission impossible ?

Series:

Edited By Béatrice Gilliéron Giroud and Ladislas Ntamakiliro

L’ouvrage présente un bilan de trente années de réformes des systèmes d’évaluation scolaire en Suisse romande. Les différentes contributions sont regroupées en deux parties. Dans la première, après un regard historicocritique des innovations, une analyse detaillée de leur mise en œuvre dans les cantons de Berne, Genève et Vaud, qui ont engagé les changements les plus ambitieux, est développée. Elle se termine par une mise en perspective des nouveaux chantiers de réformes scolaires entrepris au niveau suisse. La deuxième partie porte, de manière plus ciblée, sur quatre aspects majeurs de changements de pratiques : l’évaluation des compétences, les épreuves externes, les relations famille-école et le dossier d’évaluation. Enfin, une synthèse des contributions et une discussion concluent l’ouvrage. Les problématiques présentes et futures, liées aux réformes de l’évaluation scolaire, ainsi que la place de l’expertise pédagogique, sont mises en débat.
Ce bilan des innovations engagées en Suisse romande trouvera écho dans de nombreux autres pays traversés par les mêmes mouvements de réforme de l’évaluation scolaire.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Les réformes pédagogiques échouent et pourtant l’école change! Marcel Crahay 231

Extract

Marcel Crahay Les réformes pédagogiques échouent et pourtant l’école change! Les réformes de l’évaluation du travail des élèves en Suisse romande: un échec parmi d’autres? «Retour à la case départ?» s’interroge Soussi en conclusion de son cha- pitre dans le présent ouvrage. Aurions-nous avec cette formule lapidaire résumé ce qui s’est passé dans la plupart des cantons romands en matière de réformes pédagogiques au cours des trois dernières décennies? En une première approximation, il est tentant de répondre par l’affirmative. Car, lorsqu’on examine, canton par canton, l’évolution des réformes de l’éva- luation du travail des élèves, on observe à chaque fois la même drama- turgie: à l’acte I, une phase d’exploration suivie, à l’acte II, d’une phase de déploiement plus ou moins importante, plus ou moins triomphale, et enfin, à l’acte III, une phase de reflux plus ou moins catastrophique. Bref, l’issue des réformes serait celle qui a conduit des auteurs comme Cuban (1984) ou Gage (1986) à se demander si les pratiques d’enseignement étaient immuables. Sans pour autant se rallier d’emblée à cette fataliste conclu- sion, il importe de reconnaître qu’en matière d’innovations pédagogiques, les essoufflements sont au moins aussi nombreux que les implantations réussies, ce qui doit pousser à s’interroger sur les raisons de ces «échecs» et, plus fondamentalement, sur le pourquoi de la difficulté de transformer l’école (Bronckart & Gather-Thurler, 2003; Ravitch, 2000). L’analyse des heurs et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.