Show Less

La Parataxe

Tome 1- Entre dépendance et intégration

Series:

Edited By Marie-José Béguelin, Mathieu Avanzi and Gilles Corminboeuf

La parataxe associe des constructions en l’absence de tout marqueur explicite de dépendance : Vous m’appelez, je viens ; Aide-toi, le ciel t’aidera ; Il y a un souci, c’est que la robe est trop large, ou encore : Tu le verrais, il est adorable. Les modèles grammaticaux traditionnels rencontrent leurs limites face à ces tours binaires, à cheval entre micro- et macro-syntaxe. Faut-il y voir des juxtapositions de phrases ou de sous-phrases ? des coordinations sans marqueurs ou des subordinations implicites ? Les enjeux théoriques sont ici très importants : définition des unités pertinentes, rôles de l’intonation, conditions des coalescences entre clauses... Issu des réflexions lancées lors du Colloque international de Neuchâtel (12-15 février 2007), cet ouvrage de synthèse procède à un large bilan critique, allant des acquis de la philologie classique aux avancées récentes de la recherche en syntaxe de l’oral, en prosodie, en sémantique, en linguistique diachronique.
Le tome 1 Entre dépendance et intégration dresse un état de la question : sur quelles définitions reposent les notions de parataxe et d’asyndète ? quels types de dépendance sont mis en jeu ? quels liens convient-il d’établir entre subordination, coordination et parataxe ? Enfin, comment se présente la parataxe dans les langues de l’antiquité classique et en indo-européen ?

Prices

Show Summary Details
Restricted access

SECTION 2: TYPES DE DÉPENDANCES

Extract

SECTION 2 TYPES DE DÉPENDANCES Aspects diachroniques de la parataxe: les propositions temporelles en position initiale en ancien français Bernard COMBETTES UMR-ATILF, Nancy 2 Les faits de parataxe, d’ordinaire mentionnés et répertoriés dans les travaux portant sur l’ancien français, sont souvent considérés comme les traces d’un état «primitif» de la langue, dans lequel les marques explicites des relations de dépendance syntaxique se trouvent remplacées par des faits de juxtaposi- tion. Si l’on prend en compte les descriptions habituelles, en particulier les manuels, on constate en effet qu’il s’agit essentiellement de ce que Buridant (2000: 645) désigne du terme de «parataxe elliptique», les structures syntaxi- ques étant caractérisées par l’absence d’un mot subordonnant là où le fran- çais moderne expliciterait la relation de dépendance par une conjonction ou un relatif. Les cas de parataxe, définis à l’aune de la syntaxe d’un état de langue postérieur, se trouvent ainsi limités à quelques constructions précises dont voici des exemples empruntés à Buridant (2000): – Faits de subordination complétive après certains verbes: Gardez ne demorez (prenez garde de ne pas tarder) il li promettent nel feront (il lui promettent qu’ils ne le feront pas) – Absence du pronom dans des subordonnées qui correspondraient à des relatives au mode subjonctif: jamais ne verrez home plus volontiers le face (jamais vous ne verrez un homme qui le fasse plus volontiers) – Ellipse de que devant le deuxième terme d’une corr...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.