Show Less

Interpréter les temps verbaux

Series:

Edited By Nelly Flaux, Dejan Stosic and Co Vet

N’arrose pas ton jardin. Dans une heure, il a plu. Cet énoncé, à la fois naturel et paradoxal, montre bien à quel point la description des temps verbaux relève souvent de la gageure: au linguiste, ici, d’expliquer ce qui permet d’utiliser le passé composé pour exprimer un fait du futur. Au linguiste aussi de démêler l’inextricable, chaque forme verbale étant prise dans un réseau de contraintes temporelles, aspectuelles et contextuelles ; d’expliquer les différences entre les systèmes des temps verbaux d’une langue à l’autre ou d’une même langue au cours de son évolution. Cette complexité empirique a forcément des conséquences sur les choix méthodologiques et théoriques à effectuer. Plus un fait de langue est riche et complexe, plus la nécessité de proposer et d’opposer les approches différentes s’impose. Un des objectifs de ce volume est précisément de permettre la confrontation de plusieurs cadres théoriques et de fournir l’occasion d’évaluer leur caractère opératoire sur un certain nombre de données particulièrement récalcitrantes.
Quelques-uns des plus grands spécialistes de la sémantique de la temporalité relèvent, dans ce recueil, certains des défis lancés par la description des temps verbaux de plusieurs langues européennes.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Jacques Bres Polysémie ou monosémie du passé composé? Actualisation, interaction,effets de sens produits 161

Extract

Polysémie ou monosémie du passé composé? Actualisation, interaction, effets de sens produits Jacques BRES, Praxiling, UMR 5267 CNRS–Montpellier III Comment interpréter le fait qu’à un seul et même temps de la langue soient associés en discours, suivant les co(n)textes1, différents sens? Comment par exemple rendre compte de ce que le passé composé (désormais PC) semble être porteur d’une double valeur: d’événement (hier j’ai grimpé le Ventoux en deux heures), d’état résultant (maintenant que j’ai grimpé le Ventoux, je vais m’attaquer au Galibier)? Dualité qui se confirme de ce que la traduction de la première occurrence se fera par le simple past en anglais (climbed), le pretérito perfecto simple en espagnol (ascendí); alors que celle de la seconde se fera par le present perfect (have climbed) et le pretérito perfecto compuesto (he ascendido). Deux grands types de réponse sont apportés à cette question: polysé- mique et monosémique. Après avoir mentionné différentes solutions qui, de façons différentes, font intervenir la polysémie dans leur traitement du PC, on développera l’hypothèse contre-intuitive que, quel que soit son em- ploi, ce temps a une seule et même valeur en langue, les différents effets de sens repérés en discours étant analysés comme produits par l’interaction de cette valeur avec différents co(n)textes. 1. Polysémie du passé composé? Pour rendre compte de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.