Show Less

Relation du poème à son temps : interrogations contemporaines

Textes réunis et présentés par Jacqueline Michel et Annette Shahar

Series:

Edited By Jacqueline Michel and Annette Shahar

De tous temps il y eut des poètes qui se montrèrent particulièrement sensibilisés aux faits socio-politiques et historiques. Ayant conscience que c’était le devenir de l’Homme que ces faits mettaient en jeu, ils furent amenés à prendre position, optant pour un engagement dont faisait foi leur travail d’écriture.
Chez les poètes contemporains, qu’en est-il de cette prise de conscience incitant à l’engagement ? Devrait-on parler d’une remise en cause, d’une redéfinition, d’un renouvellement de cette notion d’engagement, ou au contraire d’un sentiment de méfiance, voire de rejet de peur qu’une confusion ne s’installe entre l’ordre de l’art (art du langage pour le poème) et celui de la politique ? Mais il est un fait que même s’il revendique haut et fort la liberté pour son travail d’écriture, le poète ne peut pas se couper des réalités du monde parce qu’il est celui qui épouse le mouvement de la vie, parce que rien de ce qui est humain ne peut lui être indifférent.
A la suite du colloque international organisé à l’Université de Haïfa en janvier 2010, sur Relation du poème à son temps : interrogations contemporaines, les textes réunis dans ce livre, cherchent à élaborer des éléments de réponses à ces questions, à partir d’œuvres contemporaines marquées par l’affrontement avec le monde en ses événements, avec l’actualité de l’Histoire. Chercheurs et poètes nous proposent diverses réflexions, questionnements, analyses, portant sur les aspects que présente aujourd’hui la relation du poème à son temps.
Ces textes apportent de nécessaires et riches éclairages sur la complexité du rapport entre poétique et politique, sur la situation souvent conflictuelle du poète entre engagement et désengagement.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Jacqueline MICHEL Poème politique? Franck Venaille – Alain Lance 149

Extract

Poème politique? Franck Venaille – Alain Lance Jacqueline MICHEL Université de Haïfa Claude Adelen, dans L’émotion concrète (2004), recueil de ses articles sur la poésie, pose en introduction au chapitre intitulé « Quant au politi- que… » une question qui relance le débat sur la question du rapport poésie/politique: « une poésie politique est-elle encore possible? »1 Francis Combes, dans son article sur « La poésie et la politique » (2007), stipule d’entrée de jeu, que c’est là un sujet figé relevant uni- quement, « de l’histoire de la littérature et de l’Histoire tout court », du fait qu’on est en droit de se demander qui « aujourd’hui croit encore que l’on puisse changer la vie? Et que ce soit là l’objet de la poésie comme de la politique? »2. Il faut reconnaître que la poésie a historiquement une place ambiguë dans la problématique d’une littérature qui chercherait à agir sur le réel. On s’interroge sur la pertinence d’œuvres poétiques qui seraient fondées exclusivement sur un engagement d’ordre socio-politique. Et de nos jours, la question de savoir si poésie et politique peuvent aller de pair continue à se poser, engendrant bien des controverses chez les critiques comme chez les poètes… Comme on le sait l’adjectif « politique » fait référence à un substan- tif double: le politique et la politique. Marcel Gauchet, philosophe et historien, analyse dans une étude (parue en 2007) sur L’avénement de la démocratie3, la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.