Show Less

Koltès maintenant et autres métamorphoses

Actes des colloques de l’université de Caen Basse-Normandie et de Paris-Diderot, Paris 7

Series:

Edited By Yannick Butel, Christophe Bident, Christophe Triau and Arnaud Maïsetti

En France, 2009 aura été « l’année Koltès ». Une année pour rappeler la vitalité et l’actualité d’une œuvre, la fascination qu’elle exerce toujours sur les lecteurs et les metteurs en scène. Les colloques de Caen ( Bernard-Marie Koltès : Démons, Chimères et autres métamorphoses, octobre 2009) et de Paris 7 ( Koltès, maintenant, novembre 2009) ont ainsi été des moments d’échanges et de réflexions sur un théâtre qui n’en finit pas d’interpeller les universitaires, les chercheurs, les praticiens, les acteurs... Revenant sur les textes et leur mise en scène, sur les traductions, sur la correspondance et sur les enjeux que soulève cette écriture poétique et cinématographique, les contributions qui sont rassemblées dans ce livre témoignent de la pluralité des lectures qu’offre l’œuvre de Bernard-Marie Koltès. Regards parfois nouveaux où l’œuvre esthétique et poétique est articulée au mouvement de l’Histoire, à celle aussi que connut Bernard-Marie Koltès.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Anne-Françoise Benhamou Deux anamorphoses dans Combat de nègre et de chiens 3

Extract

Deux anamorphoses dans Combat de nègre et de chiens Anne-Françoise Benhamou It is not Mexico of course but in the heart. Malcolm Lowry Lors de la création de Combat de nègre et de chiens, en 1983, Koltès compara à plusieurs reprises sa pièce à Cœur des ténèbres. Sa décou- verte passionnée de Conrad fut pourtant postérieure à l’achèvement de Combat. Le roman dont la relecture l’accompagna en Afrique, et qu’il ne pouvait pas ne pas avoir en mémoire en Amérique latine lorsqu’il imagina l’essentiel de sa pièce, est Au-dessous du volcan de Malcolm Lowry. S’il est vrai que les principales sources des œuvres sont plutôt à chercher du côté de celles que les artistes ne citent pas, on peut sans doute attribuer au roman fortement symbolique de Lowry une influence importante sur l’invention, décisive pour le théâtre de Koltès, du réalisme halluciné qui est la modalité poétique de Combat de nègre. De la même façon que la dernière journée de vie du Consul et d’Yvonne se présente comme une descente aux enfers (la référence à Dante est présente chez Lowry), Combat de nègre peut en effet se lire comme la trace d’une initiation à une réalité extrême, tant exté- rieure qu’intérieure. On sait l’horreur qu’inspira à Koltès sa première vision de l’Afrique, « dès [s]a descente d’avion...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.