Show Less

Koltès maintenant et autres métamorphoses

Actes des colloques de l’université de Caen Basse-Normandie et de Paris-Diderot, Paris 7

Series:

Edited By Yannick Butel, Christophe Bident, Christophe Triau and Arnaud Maïsetti

En France, 2009 aura été « l’année Koltès ». Une année pour rappeler la vitalité et l’actualité d’une œuvre, la fascination qu’elle exerce toujours sur les lecteurs et les metteurs en scène. Les colloques de Caen ( Bernard-Marie Koltès : Démons, Chimères et autres métamorphoses, octobre 2009) et de Paris 7 ( Koltès, maintenant, novembre 2009) ont ainsi été des moments d’échanges et de réflexions sur un théâtre qui n’en finit pas d’interpeller les universitaires, les chercheurs, les praticiens, les acteurs... Revenant sur les textes et leur mise en scène, sur les traductions, sur la correspondance et sur les enjeux que soulève cette écriture poétique et cinématographique, les contributions qui sont rassemblées dans ce livre témoignent de la pluralité des lectures qu’offre l’œuvre de Bernard-Marie Koltès. Regards parfois nouveaux où l’œuvre esthétique et poétique est articulée au mouvement de l’Histoire, à celle aussi que connut Bernard-Marie Koltès.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Marie Hartmann « Que des bouts de l’enfer », l’ébranlement des partages symboliques dans le théâtre de Bernard-Marie Koltès 201

Extract

« Que des bouts de l’enfer », l’ébranlement des partages symboliques dans le théâtre de Bernard-Marie Koltès Marie Hartmann Le théâtre de Koltès comporte l’une des plus radicales mises en ques- tion des fondements de l’ordre judéo-chrétien. La scène est là pour en montrer l’inanité. Sur un ton tout à la fois cocasse et pathétique, il se veut un coup porté à la conscience occidentale, son arrogance, sa pseudo-supériorité, qui ne reposent que sur du sable et dont il montre en conséquence, le retour au désert. Il récuse l’idée même de fonda- tion. Il n’y a pas de socle stable, c’est-à-dire d’ancrage symbolique, familial et social. Toute base apparente branle. Plus précisément, Koltès explore cette contradiction propre au sujet moderne qui consiste à avoir la nostalgie de valeurs dont il s’est af- franchi. Religion, famille, patrie, sont au centre de discours qui les discrédite tout en rappelant leur ancienne puissance symbolique de refuges. Le sujet s’accroche à des restes de valeurs archaïques dont il conteste pourtant la validité. Koltès présente un monde mobile, voué à la disparition, dans lequel un sujet persiste à rechercher des repères alors qu’il n’en reste que des vestiges. Si le sujet en fait l’expérience et est confronté à cet effritement, s’il la recherche parfois, il refuse cependant également cette perte de repères qui le laisse déboussolé et sans abri. On observera ce balancement contradictoire entre nostalgie et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.