Show Less

La Parataxe

Tome 2- Structures, marquages et exploitations discursives

Series:

Edited By Marie-José Béguelin, Mathieu Avanzi and Gilles Corminboeuf

La parataxe associe des constructions en l’absence de tout marqueur explicite de dépendance : Vous m’appelez, je viens ; Aide-toi, le ciel t’aidera ; Il y a un souci, c’est que la robe est trop large, ou encore : Tu le verrais, il est adorable. Les modèles grammaticaux traditionnels rencontrent leurs limites face à ces tours binaires, à cheval entre micro- et macro-syntaxe. Faut-il y voir des juxtapositions de phrases ou de sous-phrases ? des coordinations sans marqueurs ou des subordinations implicites ? Les enjeux théoriques sont ici très importants : définition des unités pertinentes, rôles de l’intonation, conditions des coalescences entre clauses... Issu des réflexions lancées lors du Colloque international de Neuchâtel (12-15 février 2007), cet ouvrage de synthèse procède à un large bilan critique, allant des acquis de la philologie classique aux avancées récentes de la recherche en syntaxe de l’oral, en prosodie, en sémantique, en linguistique diachronique.
Le tome 2 Structures, marquages et exploitations discursives étudie une série de constructions semi-ritualisées du français (hypothétiques, corrélatives, structures « à dispositif », etc.), que ce soit d’un point de vue syntaxique, sémantique ou prosodique. Deux chapitres sont en outre consacrés à la traduction des parataxes ainsi qu’à leur pertinence interactionnelle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

SECTION 7: MARQUAGES PROSODIQUES

Extract

SECTION 7 MARQUAGES PROSODIQUES Parataxe et prosodie Piet MERTENS* & Anne Catherine SIMON** *Unité de Linguistique française, Katholieke Universiteit Leuven **Centre de recherche Valibel, Université Catholique de Louvain 1. Introduction La définition du terme «parataxe» varie selon les auteurs: pour certains, il s’agit de la juxtaposition d’unités syntaxiques indépendantes sans marque lexicale indiquant la relation (coordination, subordination…) entre les par- ties; pour d’autres, la parataxe inclut des cas de coordination explicite et parfois même de subordination. Dans cet article, on désigne par «parataxe» la succession de deux ou plu- sieurs constructions (verbales, nominales ou autres) indépendantes sur le plan syntaxique, entre lesquelles il existe une relation sémantique. En l’absence d’une telle relation sémantique, on ne parlerait pas de parataxe mais d’une simple succession de constructions. Nous examinerons des cas potentiels de parataxe pour voir si la relation sémantique est indiquée par des marques prosodiques, et de quelle manière. L’exemple (1), issu d’un journal parlé radiodiffusé, semble illustrer de manière prototypique le phénomène de la parataxe. Il comporte trois par- ties1. 1 Les conventions utilisées pour la notation prosodique simplifiée sont expliquées à la section 3. Piet Mertens & Anne Catherine Simon 286 (1) les prix du cuivre montent en flèche // les producteurs voient leurs bénéfices multipliés // les mineurs veulent en bénéficier \\ (corpus VALIBEL, irtZA1r, radiophonique) Fig. 1. Analyse de la prosodie à l’aide du prosogramme (Mertens, 2004): le...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.