Show Less

Du split-screen au multi-screen-- From split-screen to multi-screen

La narration vidéo-filmique spatialement distribuée-- Spatially distributed video-cinematic narration

Edited By Marcin Sobieszczanski and Céline Masoni Lacroix

Selon la perspective suivie dans cet ouvrage, le spectateur est actuellement en train d’acquérir de nouvelles capacités de suivi et d’absorption de l’image en mouvement. Depuis une quinzaine d’années, les créateurs de l’iconosphère avancent sur le chemin de la complexification et de la multiplication des moyens narratifs visuels. Cette démarche est préparée non seulement par des expérimentations artistiques historiques mais avant tout par l’accoutumance des populations urbanisées à l’immersion dans l’iconographie dynamique, par la prolifération des sources d’information imagée, par les pratiques interactives tels le zapping télévisuel, la consultation d’Internet, l’imagerie de la téléphonie mobile, ainsi que par la médiatisation iconique de la conduite de véhicules et d’engins. Ces nouvelles manières de consommer l’image et le son dynamisent les nouvelles créations multi-supports et feront bientôt disparaître la salle obscure à projection plate et unique ainsi que les appareils mono-écraniques.
Nous proposons dans cet ouvrage une étude bilingue franco-anglaise quasi-exhaustive du phénomène, ancrée dans l’épistémologie des sciences cognitives, apportant des éclaircissements théoriques conjugués aux analyses des œuvres récentes et anciennes, et étayée par les considérations et les témoignages d’artistes.
According to this study, the spectator is currently acquiring new capacities to follow and to assimilate the moving image. In the last fifteen years, designers in the iconosphere have continued to make progress with the development and expansion of the media of visual narration. This advance is not only the result of past artistic experiments, but is above all rooted in such phenomena as the adaptation of urban populations to dynamic iconography, the proliferation of visual information, the emergence of interactive practices, such as channel surfing, the Internet search, mobile phone interfaces, as well as the visual interfaces for operating vehicles and other machines. These new ways of consuming images and sounds have fueled an expansion of new multi-screen designs that will gradually make the dark theater projection and the single-screen device obsolete.
This bilingual French-English study offers a semi-comprehensive investigation of these phenomena, anchored in the epistemology of cognitive science, providing theoretical explanations combined with analyses of recent and historical works and accompanied by the reflections and testimonies of artists.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Version française

Extract

MARCIN SOBIESZCZANSKI Une théorie génétique de la monstration vidéofilmique distribuée spatio-temporellement Introduction Comment penser le partage interne et la multiplication de l’espace de pro- jection ou de visionnement dans le cinéma et dans la vidéo? Est-ce un simple jeu de démultiplication, une stylisation ou bien est-ce un moyen narratif à part entière? Et si cette dernière interprétation devait prévaloir, qu’apporteraient de nouveau au langage filmique ou vidéographique, le partage interne et la multiplication? Peut-on les concevoir dans la continuité de développements des moyens techniques, tels que l’augmentation de la photosensibilité des caméras, l’allongement des plans, le dolby, la haute définition ou la stabilisation de l’image, etc.? Faut-t-il voir dans cette «mode» qui déferle depuis dix ou quinze ans sur les expositions d’art con- temporain, une nouvelle catégorie de la vidéo-installation, ou faut-il regar- der les projections multiples et partagées par le bais de leurs racines dans l’histoire du cinéma, depuis la mythique présentation de dix projections cinématographiques synchronisées, selon le procédé de Raoul Grimoin- Sanson, à l’Exposition Universelle de 1900, ou encore les montages précur- seurs en écran partagé et la triple projection synchrone d’André Debris et d’Abel Gance en 1926? L’ouvrage présenté ici s’attaque à toutes ces ques- tions simultanément, en partant aussi bien d’une vision diachronique, jalon- née par des faits historiques recensés, qu’en essayant de donner des clés conceptuelles...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.