Show Less

La salle de cours

Questions/réponses sur la grammaire française

Series:

Mirella Loredana Conenna

Cet ouvrage réunit les transcriptions d’une série d’entretiens avec des linguistes francisants invités en Italie, à l’Université de Bari « Aldo Moro », pour un cycle de leçons.
Auteurs de manuels, spécialistes reconnus des parties du discours, représentants de différentes écoles, ils ont accepté de répondre à des questions au sujet de la grammaire française. Reprenant les thématiques de ces leçons, les interviewés ont illustré certains résultats de leurs recherches ainsi que leurs choix méthodologiques, les insérant dans un contexte plus large qui rend compte des développements les plus féconds de la linguistique française contemporaine.
Ces linguistes – Pierre Cadiot, Jean-Claude Chevalier, Benoît de Cornulier, Gaston Gross, Georges Kleiber, Jean René Klein, Jacques Labelle, Eric Laporte, Salah Mejri, Martin Riegel, Marc Wilmet – sont présentés dans des notes bio-bibliographiques.
Les listes complètes de leurs travaux sont réunies en annexe.
Une perspective de ces dialogues concerne les applications didactiques à travers lesquelles se concrétise, dans « la salle de cours », toute réflexion sur la grammaire française.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 6 69

Extract

Chapitre 6 Entretien avec Jean René Klein 1 Lexique, modes d’emploi Lexicologue et lexicographe, Jean René Klein cultive la langue française sous tous ses aspects – de son histoire à la grammaire, de sa créativité à ses variétés – sans oublier d’en dévoiler les mécanismes, lorsqu’en didactique elle se fait langue étrangère. Klein a certes le goût des mots. Dans ses études, il en guette l’origine (en étymologie et en néologie), il observe leur vie (en diachronie), jusqu’à l’extrême, cherchant leur trace émiettée dans les SMS. Dans le sillage d’André Goosse, avec qui il collabore longtemps et auquel il succède à l’Université catholique de Louvain, non seulement il se rapproche de la grammaire française, mais il considère comme fondamentale la notion de «bon usage», ce qui se manifeste dans ses écrits sur la norme, et aussi, au sens plus large, dans sa contribution importante aux travaux sur la variation linguistique. C’est le français de Belgique qu’il décrit, dans l’optique de la comparaison lexicale et syntaxique du projet BFQS, fondée sur un classement systématique des expressions verbales figées des variétés du français de Belgique, France, Québec et Suisse (cf. aussi § 5.7 et ch. 7). Dans le domaine de la parémiologie, Jean René Klein codirige, avec l’auteur de ces lignes, le projet DicAuPro (Dictionnaire automatique et philologique des proverbes français) auquel collaborent Jean-Marie Pierret, Monique Coppens d’Eeckenbrugge et Fiorella Flamini. Il s’agit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.