Show Less

La salle de cours

Questions/réponses sur la grammaire française

Series:

Mirella Loredana Conenna

Cet ouvrage réunit les transcriptions d’une série d’entretiens avec des linguistes francisants invités en Italie, à l’Université de Bari « Aldo Moro », pour un cycle de leçons.
Auteurs de manuels, spécialistes reconnus des parties du discours, représentants de différentes écoles, ils ont accepté de répondre à des questions au sujet de la grammaire française. Reprenant les thématiques de ces leçons, les interviewés ont illustré certains résultats de leurs recherches ainsi que leurs choix méthodologiques, les insérant dans un contexte plus large qui rend compte des développements les plus féconds de la linguistique française contemporaine.
Ces linguistes – Pierre Cadiot, Jean-Claude Chevalier, Benoît de Cornulier, Gaston Gross, Georges Kleiber, Jean René Klein, Jacques Labelle, Eric Laporte, Salah Mejri, Martin Riegel, Marc Wilmet – sont présentés dans des notes bio-bibliographiques.
Les listes complètes de leurs travaux sont réunies en annexe.
Une perspective de ces dialogues concerne les applications didactiques à travers lesquelles se concrétise, dans « la salle de cours », toute réflexion sur la grammaire française.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 7 75

Extract

Chapitre 7 Entretien avec Jacques Labelle 1 Syntaxe et variation, à distance Son intérêt pour les grammaires formalisées oriente naturellement Jacques Labelle vers le cadre théorique et méthodologique du lexique- grammaire. Après avoir commencé ses études à l’Université du Québec à Montréal, avec André Dugas, il part à Paris poursuivre ses recherches sous la direction de Maurice Gross. Sa thèse intitulée «Etude de constructions avec opérateur avoir. Nominalisations et extensions» (1974), est le premier résultat d’une coopération, ininterrompue, avec le LADL (Laboratoire d’Automatique Documentaire et Linguistique) et ensuite avec l’Equipe Informatique Linguistique du LIGM (Laboratoire d’informatique Gaspard-Monge, Université Paris-Est). En 1978, il fonde à l’Université du Québec à Montréal le GRFL (Groupe de Recherche en Formalisation Linguistique), qu’il dirige jusqu’en 2001 et dont les travaux, réunis dans la série de publications Rapport de recherche GRFL, sont finalisés à la constitution de bases de données pour le traitement automatique du langage naturel. Cette unité de recherche coopère avec le réseau international qui applique la méthode du lexique-grammaire à plusieurs langues. Labelle commence une collaboration avec des linguistes italiens, dont l’auteur de ces lignes, visant à la comparaison des expressions figées du français du Québec, du français dit standard et de l’italien. Il devient une référence pour les canadianistes italiens, tient des séminaires en différentes universités, dirige des mémoires et des thèses. Spécialiste du verbe et des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.