Show Less

Georges Valois, itinéraire et réceptions

Series:

Edited By Olivier Dard

Issu d’un colloque organisé avec le soutien de la Maison des sciences de l’homme de Lorraine les 18 et 19 février 2010 à l’université Paul Verlaine-Metz, ce volume s’inscrit dans une série de publications relatives à l’histoire de l’Action française et de ses réceptions. Les 11 contributions qu’il réunit et qui ont été rédigées par des chercheurs français et étrangers permettent de revenir sur l’itinéraire d’une figure singulière qui symbolise tout à la fois l’histoire du maurrassisme, du fascisme français et des relèves de l’entre-deux-guerres et qui est mort en déportation. Non content de s’attacher aux éléments controversés de l’itinéraire de Georges Valois, ce volume aborde pour la première fois la question de son influence et de ses réceptions à l’étranger en étudiant spécifiquement la portée de ces dernières en Belgique, en Espagne et en Italie.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract

Introduction Olivier DARD Université Paul Verlaine - Metz MSH Lorraine Un des lieux communs de l’analyse historique, fondamental d’ailleurs malgré sa banalité apparente, est de réfléchir en termes de continuités et de ruptures, de permanences et de mutations. Le cas Valois s’y prête admirablement car retracer la biographie intellectuelle et politique de Valois constitue un véri- table défi. Qui est Valois? Existe-t-il un vrai Valois ou en existe-t-il des versions successives? De ses débuts anarchisants à son engagement de vingt ans à l’Action française dont il fut une figure majeure et saluée comme telle par un de ses autres «dissidents»1 célèbre, Louis Dimier,2 de sa promotion enthousiaste du fascisme à son dénigrement radical, Valois donne à l’analyste un sentiment d’instabilité et de contradiction que n’ont pas manqué d’exploiter ses amis de la veille devenus en quelques mois des ennemis irréconciliables (on songe ici à l’Action française) ou plus tard, certains milieux syndicalistes réformistes. On se contentera de citer ici Charles Laurent de la Fédération des fonctionnaires (mai 1938) qui l’accuse d’oppor- tunisme et de vénalité: Nous acceptons ici toutes les critiques lorsqu’elles nous viennent de camarades. […] Mais il est intolérable – et nous le disons – de voir un caméléon, passé successive- 1 On rappellera ici le titre d’un ouvrage de Paul SÉRANT, Les Dissidents de l’Action française, Paris, Copernic, 1978, qui s’ouvre par un chapitre sur Georges Valois (pp. 13-36). 2...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.