Show Less

Formation linguistique en contextes d’insertion

Compétences, posture, professionnalité : concevoir un cadre de référence(s)

Series:

Edited By Aude Bretegnier

Cet ouvrage est issu d’une coopération entre des chercheurs et des professionnels de terrain. Il vise à décrire un champ de la « formation linguistique en contextes d’insertion », qui concerne des publics adultes en cours et en difficulté d’insertion sociale et/ou professionnelle. Il s’agit de le construire comme champ de recherche-formation, à la croisée de la formation linguistique des migrants et de la formation aux savoirs de base (illettrisme), à la croisée aussi de la didactique des langues, des sciences de la formation d’adulte, de la sociologie, de la sociolinguistique, de l’anthropologie. Le champ est en particulier interrogé du point de vue de la professionnalité des formateurs qui y interviennent, professionnalité que ce travail vise à décrire, avec l’idée de la faire reconnaître mais aussi de la renforcer. Cet ouvrage permet ainsi de formaliser une proposition de cadre souple de référence(s) en matière de compétences professionnelles, et donne des orientations concernant l’accompagnement formatif à la construction de ces compétences, et leur évaluation.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Résumé, Summary - XI

Extract

Résumé Ce travail résulte d’une coopération entre des chercheurs spécialistes de sociolinguistique, didactique des langues, sciences de la formation, et des praticiens, formateurs, encadrants de formateurs, responsables d’organismes de formation linguistique. Ces acteurs ont en commun de travailler sur les terrains attenants à la formation linguistique d’apprenants adultes en cours et en difficulté d’insertion sociale, pro- fessionnelle. Leur formation peut relever de l’alphabétisation, du «français langue seconde», ou du réapprentissage des savoirs linguis- tiques de base (publics en situation d’illettrisme). Le travail vise d’abord à définir un champ de la «formation linguistique en contextes d’insertion», qui implique de concevoir un déplacement des objectifs formatifs: au-delà de l’apprentissage de la langue, la formation parti- cipe à la mise en dynamique de parcours de mobilité sociale, pour l’accomplissement desquels la «langue d’insertion» constitue une ressource sociale et symbolique de premier plan. Il s’agit notamment de réfléchir à la manière dont l’appropriation de cette langue sous-tend pour les apprenants des enjeux sociaux, identitaires, forts, pouvant générer des rapports complexes et ambivalents à l’apprentissage, que les formateurs doivent pouvoir comprendre, et gérer, dans leur pra- tique professionnelle. Au départ de ce champ «Langues et Insertion», les contributeurs proposent ainsi de concevoir les bases souples d’un cadre de référence(s) en matière de compétences professionnelles, et au-delà, de «professionnalité», qui comprend aussi des questions de posture et de réflexivité professionnelle, d’éthique d’intervention. A travers ce travail, il s’agit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.