Show Less

Les bonnes raisons des émotions

Principes et méthode pour l’étude du discours "émotionné</I>

Series:

Christian Plantin

Cet ouvrage met en cause la dichotomie régnante « raison contre émotion », élément fondamental d’un prêt-à-penser qui règne sur les études d’argumentation et qu’on retrouve parfois dans les études du discours. Cette opposition fait obstacle à l’observation et à l’analyse du jeu des émotions parlées et écrites, et engage les études sur l’argumentation ordinaire dans l’impasse d’un langage « an-émotif », quasi pathologique.
Mettant en jeu des valeurs qui expriment les intérêts et fondent l’identité des locuteurs, les situations argumentatives sont profondément émotionnantes. Ce livre propose une approche holiste, et non psychologique, de l’émotion, vue non pas comme une Réponse passive à une situation Stimulus, mais comme une activité signifiante, formatant le discours et la situation de parole. Sous la notion de construction argumentative des émotions, il défend la thèse de l’inséparabilité des raisons et des émotions dans les discours argumentatifs ordinaires.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 3 – Rhétorique de l’éthos: “Aie confiance” - 27

Extract

Chapitre 3 Rhétorique de l’éthos: “Aie confiance” La rhétorique ancienne utilise le terme d’éthos pour rendre compte du trai- tement de la personne comme ressource argumentative: la personne est produite dans le cadre d’une question controversée, en opposition à l’autre personne qui soutient d’autres conclusions, et qui, avec non moins de con- viction, se jette également dans la balance. Classiquement, on oppose éthos (personne) et pathos (émotion) comme deux notions complémentaires. Les rhéteurs latins ont lié les deux champs, en montrant qu’en construisant son éthos, l’orateur procède au réglage de l’état de fond de sa parole, de la tonalité psychologique de base sur laquelle il construit notamment la fameuse confiance qui l’accréditera auprès de son auditoire. Du point de vue de la structuration des affects, l’éthos corres- pond à la ligne d’ancrage thymique (humeur) des perturbations phasiques (émotions), caractéristiques du pathos. La conception de la personne comme catégorie stylistique (Hermogène) est décisive, parce qu’elle propose une méthode permettant d’entrer dans le détail des techniques linguistiques de construction des émotions et des per- sonnes de discours. 1. Ethos: le mot Le mot éthos (graphie française courante, pl. éthè) est emprunté au grec an- cien. Le grec connaissait deux substantifs éthos, celui qui intéresse la rhéto- rique et la philosophie ayant lui-même deux significations: I. Au pl. Séjour habituel, lieux familiers, demeure. en parlant d’animaux: écurie, étable, repaire, nid. […] 28...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.