Show Less

Les bonnes raisons des émotions

Principes et méthode pour l’étude du discours "émotionné</I>

Series:

Christian Plantin

Cet ouvrage met en cause la dichotomie régnante « raison contre émotion », élément fondamental d’un prêt-à-penser qui règne sur les études d’argumentation et qu’on retrouve parfois dans les études du discours. Cette opposition fait obstacle à l’observation et à l’analyse du jeu des émotions parlées et écrites, et engage les études sur l’argumentation ordinaire dans l’impasse d’un langage « an-émotif », quasi pathologique.
Mettant en jeu des valeurs qui expriment les intérêts et fondent l’identité des locuteurs, les situations argumentatives sont profondément émotionnantes. Ce livre propose une approche holiste, et non psychologique, de l’émotion, vue non pas comme une Réponse passive à une situation Stimulus, mais comme une activité signifiante, formatant le discours et la situation de parole. Sous la notion de construction argumentative des émotions, il défend la thèse de l’inséparabilité des raisons et des émotions dans les discours argumentatifs ordinaires.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 8 – Signifier l’émotion: Essai de modélisation - 135

Extract

Chapitre 8 Signifier l’émotion: Essai de modélisation Notre objectif est de proposer un modèle permettant de reconstruire le développement des émotions en parole. Nous entendons par modèle une représentation schématique, cohérente, compacte et systématique d’une classe d’objets ou de phénomènes par le moyen de concepts définis le mieux possible, de règles internes articulant ces concepts et de règles ex- ternes (méthodologiques) d’opération sur les objets qu’on souhaite modéli- ser. Un modèle est un outil d’intégration, qui sert au démêlage d’un donné foisonnant, apparemment chaotique, et à sa reconstruction ordonnée sur un plan théorique. Il doit au minimum rendre compte de ce qui se passe pour un cas quelconque de la classe concernée (adéquation descriptive) et être ouvert au traitement de cas nouveaux. Il doit en outre améliorer la compréhension ordinaire du phénomène, compréhension qui peut remettre en cause l’intuition ordinaire, pré-analytique (adéquation explicative). Il revient au psychologue de définir le concept d’émotion et de dire ce que sont la colère, la honte, la peur, la joie, … dans leur vécu psychique et leurs manifestations psychologiques, physiologiques et comportementales. Ce chapitre présente les instruments et les concepts nécessaires pour l’analyse de la construction discursive des émotions. Nous discutons d’abord la distinction à la fois indispensable et problématique entre communication émotive et communication émotionnelle. La suite...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.