Show Less

Les jeux de la création et de la réception dans le roman mosaïque

Lecture de "Sefarad</I> d’Antonio Muñoz Molina

Christine Pérès

Publié en 2001, le roman de l’académicien espagnol Antonio Muñoz Molina, Sefarad, se distingue de ses autres textes romanesques par son écriture fragmentaire. Comme l’indique d’entrée de jeu le sous-titre énigmatique, Una novela de novelas, il se décline en dix-sept récits, affichant ouvertement la tension entre la partie et le tout qui le caractérise. Cette étude se propose d’analyser le dispositif textuel complexe et original mis en place par le romancier, en prenant appui sur les théories de la réception qui se sont développées dans la lignée des travaux de l’Ecole de Constance.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction - 1

Extract

Introduction Depuis 1975, date de la mort de Franco et de la publication du roman d’Eduardo Mendoza La verdad sobre el caso Savolta1, la production romanesque espagnole est marquée par la volonté manifeste des écri- vains de susciter l’intérêt d’un lectorat lassé par le réalisme social des années 50 et par l’expérimentalisme des années 60-702. Tout en tirant profit des trouvailles narratives antérieures, le roman espagnol des trente dernières années affiche sa volonté de raconter des histoires, un facteur essentiel de l’œuvre littéraire étant le plaisir de conter et celui de lire3. Ainsi, Juan Marsé, dont les premières œuvres s’enracinaient dans un réalisme social dont il s’est ensuite détourné, fustige en ces termes ce qu’il nomme le roman d’idées: No me parece correcta la novela de ideas. Prefiero a los novelistas que tienen el ta- lento implícito en su obra, pero no explícito. No te deslumbran ni por las ideas, ni por la lengua, sino por la capacidad de fascinarte y atraparte en una historia. En la novela se ha metido demasiado intelectual.4 C’est le même critère qui conduit Antonio Muñoz Molina à célébrer la mort d’un roman expérimental jugé trop ennuyeux pour le lecteur: Al leer ciertas novelas, oímos crujir pesadamente su mecanismo. Hasta hace unos años esto era un mérito: se presumía de técnica, de modo que no se hac...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.