Show Less

La litote

Hommage à Marc Bonhomme

Series:

Edited By André Horak

S’intéressant à des domaines aussi variés que la rhétorique, la pragmatique, la sémiostylistique, les sciences des médias et l’histoire de la langue française, Marc Bonhomme a tout particulièrement enrichi – et il continue de le faire – les recherches en linguistique par ses travaux novateurs sur les figures du discours. Pour l’honorer, ses élèves et amis ont choisi de revisiter le champ des figures et de combler une lacune scientifique en examinant la litote, à laquelle, malgré sa notoriété et sa diffusion, les théoriciens ont jusqu’ici réservé peu de pages.
Philologiques, rhétoriques et pragmatico-discursives, les contributions du présent recueil vont au cœur de la problématique qui entoure la litote. Comment concilier le moins et le plus, dont la coprésence ou l’interaction a priori paradoxale constitue le trait définitoire de cette figure ? Quel est le rôle de la négation dans la production litotique ? Quels rapports la litote entretient-elle avec les figures avoisinantes que sont l’euphémisme, l’ironie et l’hyperbole ? Les perspectives variées ici réunies montrent que la litote est une figure référentielle fort complexe qui occupe une position clé dans le langage.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Michael RINNDire moins, au sens vrai. Analyse rhétorique du journal de Victor Klemperer 259

Extract

Dire moins, au sens vrai. Analyse rhétorique du journal de Victor Klemperer Michael RINN, Université de Bretagne Occidentale Notre réflexion cherchera à montrer comment la valeur testimoniale excep- tionnelle du journal de Victor Klemperer (1933-1945) provient d’une re- cherche formelle de son écriture. Citoyen allemand déclaré juif par les lois de Nuremberg, Victor Klemperer s’approprie son écriture comme une recherche philologique sur ce qu’il nomme la LTI (la Lingua Tertii Imperii), la langue du IIIe Reich envahissant la sphère de la vie publique et privée. Nous analyserons comment Klemperer développera au fil des années une stratégie rhétorique susceptible de mettre en texte l’expérience extrême. Au niveau conceptuel, cette stratégie repose sur la formalisation nouvelle de la catégorie du vrai: dire moins pour restituer le sens propre des mots. Sur le plan figuratif, le discours testimonial emprunte à la litote pour renforcer sa charge émotive. Nous proposons de développer deux thèses: d’une part, Klemperer cherche à rendre crédible son témoignage en puisant dans le domaine ar- gumentatif de l’ethos. Dans la tradition rhétorique, la présentation de soi (l’ethos) vise à inspirer confiance dans l’orateur, mettant en exergue son caractère, le bon sens de sa démarche et la vertu dont il s’inspire. D’autre part, menacé par la politique d’anéantissement des nazis, Klemperer est contraint de redéfinir la relation à soi et à autrui, modalisant un discours testimonial qui articule le domaine argumentatif du pathos. L’usage...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.