Show Less

Voir le monde comme une image

Le schème de l’image mimétique dans la philosophie de Platon (Cratyle, Sophiste, Timée)

Series:

Alexandre Nevsky

Que veut nous dire Platon quand il nous invite à voir le monde comme une image ? De quoi est-il l’image et existe-t-il plusieurs images possibles de la même réalité ? A quel degré d’engagement ontologique exposons-nous quand nous acceptons, avec Platon, de redéfinir comme étant image le langage, le discours, le monde matériel et même le matériau de celui-ci ?
Ce travail propose une analyse approfondie de la conception de l’image de Platon dans ses trois dialogues clés. Il essaie de nous montrer que cette conception n’est pas une simple conséquence de la théorie des Idées, mais une solution philosophique originale au paradoxe de l’apparence archaïque et une étape préalable à la dialectique platonicienne.
Cette étude nous invite ainsi à revoir les fondements de la métaphysique occidentale, au moment où se produit la naissance conceptuelle de la notion d’image, en mettant en évidence son originalité et son importance pour l’enquête philosophique sur la réalité.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

I. Le Cratyle: le schème de l’image dans la constitution du langage 33

Extract

I. Le Cratyle: le schème de l’image dans la constitution du langage 34 35 Plan du Cratyle1 Premier volet. La discussion avec Hermogène Partie I. Les fondements de la théorie du langage d’après le schème de la démiurgie 1. Prologue. L’exposition du problème de la justesse des noms par Her- mogène (383a1-384e2) Thèse de Cratyle: (1) il existe une certaine justesse naturelle (öýóåé) des noms et (2) un nom est soit juste, soit ce n’est pas un nom du tout. Thèse d’Hermogène: la nature des noms n’est que convention et accord mutuel (óõíèÞêç êár ¿ìïëïãßá) 2. Le début de l’enquête. Deux précisions préalables de la thèse d’Her- mogène (385a1-d1) a. La possibilité de l’usage différent des noms en publique et en privé (äçìïóßu / käßu) (385a1-b1) b. La possibilité du faux du nom: puisque le logos peut être vrai ou faux, le nom peut aussi être vrai ou faux en tant que sa partie (385b2-d1) 3. Les fondements d’une théorie du langage selon le schème de la démiurgie (385d2-390e5) a. Réalité: du langage (ëüãïò) vers la réalité (ïšóßá). Qu’en est-il de l’être des choses elles-mêmes (½ ïšóßá ô§í ðñáãìÜôùí ášô§í)? Les thèses de Protago- ras et d’Euthydème comme deux extrêmes à écarter. Conclusion: il existe une certaine fermeté naturelle de l’ousia des choses, indépendante de notre phantasma (385d2-386e5) b. Action: de la réalité des choses (ðñÜãìáôá) vers les actions sur les...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.