Show Less

La construction du temps social par l’enfant

Préfaces de Jerome Bruner et Michel Bossard

Series:

Valérie Tartas

S’intéresser à la construction du temps chez l’enfant c’est aborder le développement des connaissances culturelles, c’est comprendre comment l’enfant se représente le monde qui l’entoure. Comment les enfants dans notre société contemporaine occidentale construisent-ils le temps social ? Cet ouvrage se propose de répondre à cette question en montrant notamment qu’il est impossible de comprendre et d’étudier la construction du temps sans prendre en compte l’ensemble des outils culturels qui nous permettent de le construire. Après avoir approfondi les principaux axes théoriques relatifs au développement des connaissances chez l’enfant, l’auteure illustre différentes étapes développementales au cours desquelles les enfants entre 4 et 10 ans utilisent différents outils pour construire des repères temporels. Ces résultats ouvrent de nombreuses pistes de réflexion dans le domaine de l’apprentissage, plus particulièrement au niveau du développement conceptuel.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PRÉFACE de Michel Brossard XV

Extract

Préface de Michel Brossard Qu’il s’agisse de la navigation ou de la culture du sol pour ne prendre que ces deux exemples, la réalisation de ces différentes pratiques sociales exige que les membres d’une société se repèrent dans l’espace et le temps. Il s’agit là d’un des tout premiers problèmes que les sociétés humaines eurent à résoudre. Aussi dans les différentes sociétés, tant à traditions orales qu’écrites, nous trouvons différents outils élaborés à cette fin. Par exemple les récits que sont les mythologies en proposant une origine et une suite généalogique, offrent-ils aux membres d’une société, des cadres leur permettant de se situer dans le temps. Les hommes utilisèrent comme outils les résultats des observations qu’ils purent faire de certains phénomènes naturels, cycles solaires ou lunaires, mouvements des astres…, ou des outils plus spécifiques tels que les cadrans solaires, les clepsydres, les cartes, les calendriers et bien évidem- ment tous les signes plus ou moins organisés en systèmes, que l’on trouve dans les langues naturelles et qui permettent à leurs utilisateurs d’effectuer des repérages spatiaux et/ou temporels. Quant aux enfants de nos sociétés contemporaines comment construisent-ils le temps social, ce temps conventionnel au sein duquel se déroule l’ensemble de nos pratiques? Telle est la question que Valérie Tartas s’est posée. Elle présente ici à la fois une réflexion théorique approfondie...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.