Show Less

AutoBioPhagies

Series:

Edited By May Chehab and Apostolos Lampropoulos

De Feuerbach à Derrida, de la gastronomie au cannibalisme et de la saveur à la terreur, cette étude décline les différentes postures du sujet mangeant.
Plus précisément, et résolument ancré dans un corps placé au centre du présent volume, c’est d’abord un sujet phagique jouissif qui triomphe dans l’autobiographie gastronomique. Mais l’étude examine également les modalités d’apparition d’un sujet dysphorique, émietté, spectralisé ou vampirisé, aussi bien dans les littératures de l’éclatement de soi que dans les mises en spectacle des déchirements identitaires de l’art corporel. Les contributions permettent enfin de voir comment la métaphore (auto)phagique, pathologique chez les grands lecteurs, toujours digestive, voire stercoraire, se littérarise dans une quotidienneté diarique recyclée ad nauseam, se redéfini philosophiquement dans un rapport circulaire au monde et voit son essence sondée par la philosophie anti-idéaliste et postmoderne.
Enrichies de l’apport de disciplines différentes, les AutoBioPhagies aspirent en effet à réunir ce que la tradition occidentale a désuni : les deux fonctions principales de la bouche, celle de la parole et celle de la nourriture.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

NOTICES BIOGRAPHIQUES 249

Extract

Notices biographiques Beatrice Barbalato est Professeur à l’Université catholique de Louvain, fondatrice et directrice de la revue internationale Mnemosyne, o la costru- zione del senso et responsable scientifique de l’Archive du Patrimoine Autobiographique de la Belgique. Elle a aussi dirigé des projets euro- péens dans le domaine des médias. Elle consacre ses recherches et ses publications aux expressions culturelles qui rassemblent littérature et arts de la mise en scène (théâtre, vidéo, cinéma), en s’intéressant surtout aux auteurs italiens. Elle a écrit et (co-)publié plusieurs livres sur la litté- rature et la dramaturgie filmique et théâtrale italiennes: Le carnaval verbal d'Ascanio Celestini. Traduire le théâtre de narration (à paraître); Sisifo felice. Vincenzo Cerami drammaturgo (Peter Lang, 2009); Sul palco c’è l’autore (Presses universitaires de Louvain, 2006); Vincenzo Cerami. Le récit et la scène (Presses universitaires de Louvain, 2004). Isabelle Barbéris est enseignante à l’Université Paris Ouest et associée à l’Institut d’esthétique, des arts et technologies (CNRS). Elle est docteur en Arts du spectacle avec une thèse portant sur le théâtre postmoderne de Copi. Elle approfondit les questions du kitsch et du vitalisme scé- nique et a contribué à créer le festival de théâtre universitaire Nanterre sur scène. Elle est membre du comité de rédaction de la revue de philo- sophie politique Cités (Presses universitaires de France), active au sein de la revue Mouvement, auteur d’articles sur la dramaturgie contemporaine (Brecht,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.