Show Less

Au commencement était le verbe – Syntaxe, sémantique et cognition

Mélanges en l’honneur du Professeur Jacques François

Series:

Edited By Franck Neveu, Peter Blumenthal and Nicole Le Querler

Cet ouvrage réunit vingt-deux articles, portant sur la linguistique du verbe (morphologie, syntaxe, sémantique, pragmatique), mais aussi sur des questions de typologie des langues, de prosodie et d’analyse de discours. Des spécialistes reconnus de ces différents domaines ont ainsi souhaité rendre hommage au Professeur Jacques François, dont les recherches ont couvert un large périmètre et ont contribué activement au développement de la science linguistique au cours de ces vingt-cinq dernières années.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Jacques DURANDQuelques remarques sur les prépositions de l’anglais,l’hypothèse localiste et le principe d’analogie structurale 93

Extract

Quelques remarques sur les prépositions de l’anglais, l’hypothèse localiste et le principe d’analogie structurale Jacques DURAND, Université de Toulouse 2-Le Mirail, Institut Universitaire de France, CLLE-ERSS (UMR5263 CNRS), Membre associé EA741 (CELA, UPV Montpellier 3) 1. Introduction Cet article, qui prend les prépositions de l’anglais comme point de départ, essaie d’examiner deux grandes hypothèses qui ont été fréquemment explo- rées dans l’histoire de la linguistique, d’une part l’idée que les relations spa- tiales fonctionnent comme schéma constitutif sous-tendant la structuration grammaticale du sens dans les langues naturelles, d’autre part l’idée que les structures linguistiques ne sont pas fondamentalement différentes de la phonologie à la syntaxe-sémantique.1 Ces hypothèses ne sont pas nouvelles. La théorie localiste remonte au moins aux travaux du grammairien de By- zance Maxime Planude2 (c. 1260-1330) et on peut lui associer, au fil des siècles, les réflexions et analyses de penseurs comme J. Harris, E. Bonnot de Condillac, F. Wüllner, J. A. Hartung, J. N. Madvig, R. de la Grasserie et, plus récemment, L. Hjelmslev (1935-37). Ce que j’appelle ici « le principe d’analogie structurale » a été défendu dans les travaux de Hjelmslev   1 De nombreux collègues, étudiants et amis m’ont aidé dans la préparation de cet article. Je tiens à remercier tout particulièrement Michel Aurnague, Andrée Borillo, Laurie Buscail, Philip Carr, Agnès Celle, Catherine Collin, Fran Colman, Sylvain Detey, Nabil Hathout, Chantal Lyche, Philip Miller, Jean-Luc...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.