Show Less

Femmes sans frontières

Stratégies transnationales féminines face à la mondialisation, XVIII e -XXI e siècles

Edited By Marie-Pierre Arrizabalaga, Diana Burgos and Mercedes Yusta

L’objectif de cet ouvrage est d’explorer les multiples possibilités que l’espace transnational a offert aux femmes au cours des trois derniers siècles caractérisés par une mondialisation accélérée des échanges. Il propose un éclairage transnational aux études de genre en analysant les stratégies individuelles ou collectives des femmes, dans un monde marqué par l’interconnexion croissante d’une multitude d’acteurs et de réseaux, et où l’Etat-nation a cessé d’être le référent unique. En confrontant des études issues de disciplines différentes (histoire, sociologie, littérature, science politique), en analysant l’évolution des formes de mobilisations féminines sur une période longue et en prenant en compte le genre dans une perspective transnationale, l’ouvrage se propose de décrypter la façon dont les femmes peuvent être actrices des processus sociaux liés à la mondialisation et non uniquement les victimes. Le déploiement transnational de leurs parcours et stratégies pourrait ainsi être lu comme une forme d’ empowerment dans un monde en constante évolution.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction: éléments de méthodologie générale pour une approche transnationale du genre Marie-Pierre ARRIZABALAGA, Diana BURGOS-VIGNA, Mercedes YUSTA 1

Extract

Introduction: Eléments de méthodologie générale pour une approche transnationale du genre Marie-Pierre ARRIZABALAGA Diana BURGOS-VIGNA Mercedes YUSTA Le choix thématique et méthodologique de cet ouvrage, et c’est là que réside son originalité scientifique, est de présenter le croisement de ces deux phénomènes a priori distincts que sont les stratégies des femmes et les dynamiques transnationales. Malgré une littérature de plus en plus abondante et diversifiée sur les femmes et les problématiques de genre, rares sont les analyses en France qui privilégient une approche transna- tionale de leurs actions et mobilisations et ce, même lorsqu’elles se dé- ploient au niveau international. Pourtant, dès le début des années 2000 dans les pays anglo-saxons, les sociologues, politologues et historiens placent les mouvements transnationaux de femmes au cœur de leurs ana- lyses, en les associant notamment aux nouveaux courants d’études sur la globalisation ou sur les réseaux (Naples et Desai 2002; Haussman et Sauer 2007; Marx Ferree et Tripp 2006; Moghadam 2005). L’usage de cette approche transnationale et la prise en compte des comportements et parcours féminins invitent à proposer des analyses plus fines qui traduisent davantage la complexité des processus et des phénomènes sociaux. Même si la recherche en sciences humaines et sociales s’est souvent limitée à un cadre national, l’étude des processus et mouvements sociaux et des trajectoires individuelles ou collectives de leurs protagonistes, hommes...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.