Show Less

Le portrait individuel

Réflexions autour d’une forme de représentation XIII e -XV e siècles

Edited By Dominic Olariu

Les portraits de la fin du Moyen Âge diffèrent aussi bien des réalisations antérieures que de celles de la Renaissance. À la fois inscrits dans la tradition religieuse et reflétant une nouvelle vision du monde plus profane, ils se présentent comme des représentations novatrices de l’homme préfigurant les périodes ultérieures.
Par-delà les expressions (dévotion, réalisme, art de cour) qui évoquent habituellement ces portraits les actes du colloque réunissant les contributions de spécialistes internationaux en une approche moins convenue montrent comment le portrait fut au cœur de la pensée et de la production d’une époque charnière.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

83 DOMINIC OLARIU RÉFLEXIONS SUR L’AVÈNEMENT DU PORTRSIT AVANT LE XVE SIÈCLE

Extract

83 * Cette contribution est issue d’une thèse du 3e cycle, menée à bien sous la direction des MM. Hans Belting et Jean-Claude Schmitt, soutenue le 9 octobre 2006 à l ’École des hautes études en sciences sociales (Paris) sous le titre L’Avènement du portrait à partir du XIIIe siècle. Étude d’ histoire, d’anthro- pologie et d’esthétique sur l’avènement des représentations ressemblantes de l’ homme en Occident. Elle paraît sous le titre L’Avènement des représentations ressemblantes de l’ homme à partir du XIIIe siècle. Nouvelles approches du portrait. Berne, Peter Lang 2009. Le lecteur y trouvera de plus amples données sur les thèmes abordés ici. 1 John Pope-Hennessy, The Portrait in the Renaissance (Bollingen Series, 35, vol. 12), Princeton, Princeton University Press 1989 (1re impression 1966), p. XI : « … portraiture is the depiction of the individual in his own character. » Traduction personnelle. DOminic OLaRiu RéfLexiOnS SuR L’aVènement Du pORtRait aVant Le XVe SiècLe* « Le portrait est la représentation d’un individu en son caractère propre », explique John Pope-Hennessy à propos de l’apparition du portrait ressem- blant, qu’il situe à la Renaissance.1 Emblématique de l’orientation usuelle de la recherche, cette citation montre que le portrait ressemblant est bien souvent compris comme l’expression du caractère, du tempérament d’une personne, voire comme la manifestation de l’idée d’individualité, laquelle aurait été formulée à la Renaissance. La présente étude emprunte une autre voie. Elle ne propose pas l’avène-...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.