Show Less

Théâtralités contemporaines

Entre les arts plastiques et les arts de la scène- Avec une préface de Marvin Carlson

Katia Arfara

Tout en ayant sensiblement élargi leurs champs d’intérêt, les analyses critiques de la danse, du théâtre et des arts plastiques se cantonnent toujours aux frontières traditionnelles de leurs disciplines. Cet ouvrage propose une synthèse riche et innovante des pratiques intermédiales s’en prenant directement à l’approche puriste de la critique moderniste, plus particulièrement au débat autour de la théâtralité de l’art minimal lancé en 1967 par Michael Fried. En franchissant les frontières géographiques et les différents courants de la pensée moderne notamment celle de Bertolt Brecht, Marcel Duchamp et Antonin Artaud, l’auteure approche de manière globale cette volonté artistique de transgresser les schémas institutionnels à partir d’une théâtralité hybride qui défie les limites établies entre les genres, mais aussi entre l’œuvre et le spectateur, l’art et la vie. L’ouvrage est enrichi par l’étude approfondie de six artistes qui, depuis la fin des années 1970, défient la doctrine moderniste par des formes « impures », à la croisée des arts plastiques et des arts de la scène. Jeff Wall, Cindy Sherman, Tony Oursler, Elizabeth Le Compte, Romeo Castellucci et Jan Fabre mettent en crise la représentation appelant à une perception critique qui redéfinit, de manière radicale, la place du spectateur. Cette double approche, à la fois panoramique et monographique, permet à cet ouvrage de servir de véritable réflexion de référence sur l’intermédialité et l’histoire de la culture au vingtième siècle, tout en ouvrant dans le champ universitaire et au-delà, dans celui de la critique, des pistes fécondes et inédites.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Remerciements vii

Extract

Remerciements Cette étude constituait originellement une thèse de doctorat en histoire de l’art réalisée en 2006 sous la direction des professeurs Philippe Dagen de l’Institut d’Art et d’Archéologie de Paris I – Panthéon-Sorbonne et Georges Banu de l’Ins- titut d’Études Théâtrales de Paris III – Sorbonne Nouvelle. Je tiens à exprimer ma vive gratitude à tous ceux qui ont permis la réalisation de ce livre. D’abord aux artistes Jeff Wall, Cindy Sherman, Tony Oursler, Elizabeth LeCompte, Romeo Castellucci, Jan Fabre ainsi qu’à leurs équipes et leurs compa- gnies, en particulier Clay Hapaz du Wooster Group, Gilda Biasini de la Socìetas Raffaello Sanzio, Miet Martens du Troubleyn, Barbara De Coninck de l’Angelos. Mes remerciements vont également aux galeries Metro Pictures (New York), Marian Goodman (Paris/New York) et Deweer (Otegem) et aux photographes individuels qui m’ont aimablement autorisé à reproduire leurs images dans ce livre. Que soient ici vivement remerciés Jeanne Roques-Tesson pour la révision du texte, Marcel Durand pour sa correction typographique, l’atelier A4_artdesign pour la conception graphique. Un grand merci à Jean-Louis Provoyeur et Patrick Lennon pour avoir assuré la traduction réciproquement de l’italien et de l’anglais des citations de cet ouvrage. Enfin ma reconnaissance va au professeur Marvin Carlson pour son encourage- ment et son appui constant. La publication de cet ouvrage n’aurait jamais pu voir le jour sans le géné- reux soutien de la Fondation Onassis et notamment de son président Antonis Papadimitriou. Qu’ils reçoivent ici ma...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.