Show Less

Le corporatisme dans l’aire francophone au XX ème siècle

Series:

Edited By Olivier Dard

Issu d’un atelier organisé avec le soutien de la Maison des Sciences de l’homme de Lorraine les 30 et 31 mars 2011 à l’Université Paul Verlaine-Metz, ce volume s’inscrit dans une série de publications déjà parues dans la collection « convergences » et consacrées à des figures majeures de l’histoire des droites radicales françaises envisagées sous l’angle de leurs relations à l’étranger (Charles Maurras, Jacques Bainville, Georges Valois et Maurice Barrès).
Les dix chercheurs français et étrangers réunis dans ce volume traitent pour la première fois du corporatisme dans l’aire francophone (France, Belgique, Canada, Suisse) sous l’angle du comparatisme et des transferts politiques et culturels, prolongeant ainsi des recherches sur le corporatisme dans l’aire latine. Au plan chronologique, si l’ouvrage s’attache à la première moitié du vingtième siècle qui est la période phare du corporatisme, il traite aussi de l’après 1945 et de son déclin prenant ainsi au mot le titre de l’ouvrage célèbre de Mihaïl Manoïlesco, Le siècle du corporatisme paru en 1936.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract

Introduction Olivier DARD Université Paul Verlaine-Metz MSH Lorraine L’ouvrage proposé sur le corporatisme dans l’aire francophone (nous entendons ici outre la France, la Belgique, le Canada, le Luxembourg et la Suisse) s’inscrit dans le projet de recherches intitulé Droites radicales: figures, réseaux, influences et transferts (DRFRIT) conduit dans le cadre de l’axe 4 de la Maison des sciences de l’homme Lorraine (MSH Lorraine) et qui concerne les droites radicales et les transferts politico-culturels à l’œuvre principalement dans la première moitié du vingtième siècle.1 Produit d’un atelier qui clôture une recherche collective entreprise en 2007, le volume s’inscrit dans une perspective thématique en analysant un des points majeurs du contact entre les droites radicales françaises et étrangères, le corporatisme. Ce dernier constitua l’armature principale de leur projet économique et social et, par-delà celles-ci, un des faits historiques du siècle dernier considéré comme «le siècle du corporatisme», dans le prolongement du célèbre ouvrage de Mihaïl Manoïlesco.2 Le corporatisme a fait l’objet de travaux mais ceux-ci sont souvent disper- sés et d’une ampleur variable selon les pays considérés. En France, l’histoire du corporatisme au XXe siècle n’a pas fait l’objet d’une synthèse. On 1 Articulés sur les personnalités majeures du nationalisme français, différents colloques ou ateliers ont successivement examiné les cas des figures majeures de l’Action fran- çaise (Charles Maurras, Jacques Bainville, Georges Valois) et de Maurice Barrès...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.