Show Less

Etudes de sémantique et pragmatique françaises

Series:

Edited By Louis de Saussure and Alain Rihs

Les articles rassemblés dans ce recueil sont issus d’une sélection de communications portant sur la sémantique et la pragmatique du français du colloque « Le français en contextes » de l’Association for French Language Studies, tenu à l’Université de Neuchâtel en septembre 2009. Ils apportent des éclairages nouveaux et des solutions inédites à un ensemble de problématiques classiques qui relèvent des dimensions sémantique et pragmatique du français. Qu’il s’agisse de définir les usages et interprétations des marqueurs aspectuo-temporels, des opérateurs modaux ou des quantificateurs, ou qu’il s’agisse de tracer les contours d’un matériau lexical difficilement saisissable (noms de couleurs ou noms d’idéalités), les auteurs apportent un soin particulier à l’identification des niveaux de sens ; ils s’emploient non seulement à distinguer les parts respectives du code et du contexte dans l’interprétation, mais, plus subtilement encore, examinent l’encodage sémantique sous l’angle de la sélection d’informations contextuelles qu’il implique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Louis DE SAUSSURE & Alain RIHS Introduction 1

Extract

Introduction Louis de SAUSSURE et Alain RIHS, Université de Neuchâtel Toute question de recherche portant sur le problème du sens se heurte à des difficultés de délimitation bien connues. Cette question sous-jacente à toute investigation sémantique et pragmatique se formule typiquement ainsi: quelle est la part du code linguistique et celle du contexte dans le sens? Pourtant, cette question est mal formulée. Quantité de raccourcis courants – souvent inévitables par impossibilité d’en dire plus – frustrent régulièrement le chercheur ou montrent que le brouillard est encore dense, au fur et à mesure que la recherche ouvre de nouveaux territoires; on parle ainsi à tour de bras du «filtrage contextuel» des effets de sens, de leur «sélec- tion par le contexte», par exemple. Cette manière d’envisager le contexte comme un agent de filtration alors qu’il n’est généralement conçu que comme un ensemble disparate de données d’origines diverses, c’est-à-dire une collection inerte d’informations, est gênante sinon trompeuse: le con- texte, en lui-même, ne filtre rien, ne sélectionne rien. Seuls des principes et des règles de prise en compte du contexte permettent d’opérer le bon ma- riage entre informations encodées et informations contextuelles pour l’émergence du sens. D’un côté, l’idée d’un contexte indéfinissable et hétérogène, qui amène de nombreux chercheurs à recourir au raccourci du «contexte-qui-filtre», suscite le sentiment que la complexité de l’analyse du sens est en réalit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.