Show Less

Etudes de sémantique et pragmatique françaises

Series:

Edited By Louis de Saussure and Alain Rihs

Les articles rassemblés dans ce recueil sont issus d’une sélection de communications portant sur la sémantique et la pragmatique du français du colloque « Le français en contextes » de l’Association for French Language Studies, tenu à l’Université de Neuchâtel en septembre 2009. Ils apportent des éclairages nouveaux et des solutions inédites à un ensemble de problématiques classiques qui relèvent des dimensions sémantique et pragmatique du français. Qu’il s’agisse de définir les usages et interprétations des marqueurs aspectuo-temporels, des opérateurs modaux ou des quantificateurs, ou qu’il s’agisse de tracer les contours d’un matériau lexical difficilement saisissable (noms de couleurs ou noms d’idéalités), les auteurs apportent un soin particulier à l’identification des niveaux de sens ; ils s’emploient non seulement à distinguer les parts respectives du code et du contexte dans l’interprétation, mais, plus subtilement encore, examinent l’encodage sémantique sous l’angle de la sélection d’informations contextuelles qu’il implique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Denis APOTHÉLOZ La concurrence du passé composé et du passé surcomposé dans l’expression de la valeur de parfait d’expérience 39

Extract

La concurrence du passé composé et du passé surcomposé dans l’expression de la valeur de parfait d’expérience Denis APOTHÉLOZ, Université de Nancy 2 Introduction De l’avis de la plupart des linguistes qui l’ont étudié, le passé surcomposé dans sa variante dite « régionale» pose de redoutables problèmes d’analyse, sémantiques et aspectuo-temporels en particulier. Le principal objectif de cet article est de reconsidérer cette question en rapprochant cette forme des emplois du passé composé étiquetés comme «parfaits d’expérience», au sens de Comrie (1976). Chemin faisant, je serai amené à montrer que le surcom- posé régional est le lieu d’une certaine variation sémantique, d’où des don- nées qui paraissent quelque peu incohérentes. Je développerai l’hypothèse selon laquelle cette variation peut s’expliquer par l’existence de plusieurs grammaires qui interfèrent de façon concurrentielle pour la régulation des emplois de cette forme. – Mais commençons par le commencement et rappelons ce qu’est un parfait d’expérience. N.B. – Les noms de ces deux tiroirs seront désormais abrégés ‘PC’ et ‘PSC’. 1. Enoncés existentiels et énoncés d’expérience L’un des premiers linguistes à avoir attiré l’attention sur la spécificité des énoncés existentiels est Jespersen (1924). Depuis lors cette notion a donné lieu à de nombreux travaux et désigne aujourd’hui une grande diversité d’énoncés se caractérisant par une propriété commune, celle de prédiquer Denis Apothéloz 40 une «existence». Ainsi, l’énonc...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.