Show Less

Etudes de sémantique et pragmatique françaises

Series:

Edited By Louis de Saussure and Alain Rihs

Les articles rassemblés dans ce recueil sont issus d’une sélection de communications portant sur la sémantique et la pragmatique du français du colloque « Le français en contextes » de l’Association for French Language Studies, tenu à l’Université de Neuchâtel en septembre 2009. Ils apportent des éclairages nouveaux et des solutions inédites à un ensemble de problématiques classiques qui relèvent des dimensions sémantique et pragmatique du français. Qu’il s’agisse de définir les usages et interprétations des marqueurs aspectuo-temporels, des opérateurs modaux ou des quantificateurs, ou qu’il s’agisse de tracer les contours d’un matériau lexical difficilement saisissable (noms de couleurs ou noms d’idéalités), les auteurs apportent un soin particulier à l’identification des niveaux de sens ; ils s’emploient non seulement à distinguer les parts respectives du code et du contexte dans l’interprétation, mais, plus subtilement encore, examinent l’encodage sémantique sous l’angle de la sélection d’informations contextuelles qu’il implique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Alice VIOLET Le syntagme prépositionnel locatif à article zéro en français, étude de corpus 335

Extract

Le syntagme prépositionnel locatif à article zéro en français, étude de corpus Alice VIOLET, Université Paris-IV Sorbonne 1. Présentation des constructions et état de la recherche 1.1 Les SP à article zéro dans les langues La présente étude se propose d’examiner les rapports entre préposition et déterminant en français dans un cas particulier, celui des syntagmes prépo- sitionnels à article zéro. Il est en effet assez fréquent, en français, qu’un nom normalement précédé d’un déterminant représenté puisse être précédé de l’article zéro lorsqu’il est complément de préposition. Les syntagmes prépositionnels à article zéro, comme en mer, hors saison, après réflexion, sauf exception ou par courrier en français, ont souvent été considérés comme de simples figements, sans grand intérêt pour l’analyse linguistique. Cependant, plusieurs études contrastives ont récemment mis en évidence la grande fréquence de ces «irrégularités» dans les langues, et le fait que ces construc- tions obéissaient à des logiques syntaxiques, sémantiques et pragmatiques propres. Himmelmann, à partir d’une étude portant sur les langues germa- niques, le tagalog, le nkore-kiga, l’albanais et le roumain, conclut ainsi que «les articles [représentés] sont généralement employés moins fréquemment […] dans les contextes adpositionnels que dans d’autres environnements syntaxiques» (1998: 317, ma traduction). Baldwin et al. (2006), dont l’analyse porte principalement sur l’anglais et le néerlandais, ont...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.