Show Less

La transition entre école et monde du travail

Préparer les jeunes à l’entrée en formation professionnelle

Series:

Jonas Masdonati

Dans un contexte socioéconomique de plus en plus exigeant, comment la transition entre l’école obligatoire et la formation professionnelle est-elle perçue et vécue par les jeunes ? Est-il possible d’aider ces jeunes à affronter cette première étape capitale de l’entrée dans le monde du travail ? Comment peut-on évaluer de manière adéquate les apports des mesures mises en place pour accompagner les jeunes en transition ?
Le phénomène de la transition entre l’école et le monde du travail est analysé en trois étapes. Tout d’abord, l’élaboration d’un modèle théorique permet de décrire le processus de transition dans sa complexité. Il met notamment en exergue l’importance des perceptions de la transition ainsi que des stratégies mises en place par les jeunes pour s’insérer dans le monde du travail. Dans un second temps, une intervention est conçue et mise en œuvre afin de préparer des jeunes en difficulté à l’entrée en formation professionnelle. Elle se focalise sur deux thématiques peu exploitées dans les programmes actuels : le développement de compétences relationnelles et l’amélioration des représentations de la formation professionnelle. Finalement, l’intervention est évaluée par des procédés quantitatifs et qualitatifs, dans le but de considérer ses effets à court et à long terme sur les participant-e-s et sur leur manière de répondre aux défis de la transition.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Remerciements IX

Extract

Remerciements Cet ouvrage, issu de ma thèse de doctorat, a pu être réalisé grâce au sou- tien de nombreuses personnes et institutions. Je tiens tout d’abord à remercier le Prof. Dr Fritz Oser, sans qui ce travail n’aurait pu ni commencer, ni aboutir. Mes remerciements s’adressent aussi à la Prof. Dr Geneviève Fournier pour son soutien et son précieux suivi durant ces deux dernières années, ainsi qu’au Prof. Dr Jean-Luc Gurtner pour sa disponibilité et ses conseils. Je suis en outre reconnaissant envers le Fonds national suisse de la recherche scientifique et la Commission de recherche de l’Université de Fribourg pour m’avoir octroyé une bourse pour chercheur débutant. Ma gratitude s’exprime également envers les personnes suivant-e-s: les participant-e-s à l’intervention; Horst Biedermann, Albert Düggeli, Elke Gamboni et Maria Spichiger, du Département des sciences de l’édu- cation de l’Université de Fribourg; Sarah Bétrisey, Olivier Chanet, Louis Staffoni ainsi que les collaborateurs et collaboratrices côtoyé-e-s au sein de l’Office du perfectionnement, de la transition et de l’insertion du canton de Vaud; l’équipe du Centre de recherche et d’intervention sur l’éducation et la vie au travail de l’Université Laval (Québec) et en parti- culier sa directrice Marie-France Maranda, Marie-Denise Boivin, Diane Dussault, Lilian Negura et Armelle Spain; les collègues du Secteur recherche et développement de l’Institut fédéral des hautes études en for- mation professionnelle de Lausanne; Yves Cocard, Loïse Giovannoni et Noemi Märki...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.