Show Less

Linguistique contrastive, linguistique appliquée, sociolinguistique

Hommage à Etienne Pietri

Series:

Edited By Florentina Fredet and Anne-Marie Laurian

Ce volume réunit vingt trois textes conçus en hommage à Etienne Pietri, ancien directeur de l’Institut de Linguistique et de Phonétique Générales et Appliquées de l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, décédé en 2002. Les auteurs, amis, collègues, étudiants avancés, ont voulu rendre hommage à l’homme qui les a aidés, soutenus, encadrés, qui les a accueillis à Paris, ou qui a collaboré à leurs recherches. Ils sont français ou étrangers, jeunes ou moins jeunes. Certains livrent des travaux scientifiques originaux actuels, d’autres relatent l’évolution de la linguistique contrastive, de la linguistique appliquée, de la sociolinguistique au cours du dernier quart de siècle et les controverses qui ont agité le cercle scientifique auquel appartenait Etienne Pietri. Le lecteur trouvera de l’anglais, du grec ancien, du hongrois, du roumain, du serbe, du français de spécialité, du français des médias, et bien d’autres variétés de langues traitées de façons théorique et générale ou analysées d’après un corpus précis. Tous ont la préoccupation de mettre en contraste les langues entre elles avec un objectif de traduction ou d’enseignement de langue étrangère.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Etienne Pietri et la dynamique de la Linguistique Contrastive (De l’ADEC au CRELIC en passant par Contrastes et l’AC) (Anne-Marie Loffler-Laurian) 173

Extract

Etienne Pietri et la dynamique de la Linguistique Contrastive (De l’ADEC au CRELIC en passant par Contrastes et l’A.C.) Anne-Marie LOFFLER-LAURIAN C.N.R.S. – Paris Je me souviens d’un vendredi 13 décembre. C’était en 1985. Presque vingt ans. Est-ce possible? Nous étions réunis. Ce n’était pas à l’Institut de Phonétique, ni à l’Institut d’Etudes Linguistiques et Phonétiques, ancêtres de l’Institut de Linguistique et Phonétique Générales et Appli- quées, rue des Bernardins, mais dans les locaux d’apparat de la Sor- bonne, au premier étage. Nous avions organisé un colloque international intitulé «Humour et Traduction – Humo(u)r and Translation». Le Centre de Recherche en Linguistique Contrastive (CRELIC) et l’Association pour le Développement des Etudes Contrastives (ADEC) s’étaient joints, sous l’égide de l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, pour organiser deux journées consacrées aux aspects linguistiques, littéraires, culturels, artistiques de l’humour étudiés sous l’angle de la traduction possible, délicate, difficile, impossible de cet humour. Certains nous avaient dit: «L’humour, ce n’est pas sérieux!», et d’autres: «C’est le sujet le plus compliqué qui soit!». Le Président de l’Université, Henri Béhar, ouvrit le colloque1. Puis vint Etienne Pietri. Il était debout. Il joignit les mains comme s’il allait prier, puis s’inclina profondément et adressa un salut à «la très honorable assemblée ici réunie» qui lui faisait «le très grand honneur» de permettre «à sa très modeste personne» de prendre la parole et c’est...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.