Show Less

Linguistique contrastive, linguistique appliquée, sociolinguistique

Hommage à Etienne Pietri

Series:

Edited By Florentina Fredet and Anne-Marie Laurian

Ce volume réunit vingt trois textes conçus en hommage à Etienne Pietri, ancien directeur de l’Institut de Linguistique et de Phonétique Générales et Appliquées de l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, décédé en 2002. Les auteurs, amis, collègues, étudiants avancés, ont voulu rendre hommage à l’homme qui les a aidés, soutenus, encadrés, qui les a accueillis à Paris, ou qui a collaboré à leurs recherches. Ils sont français ou étrangers, jeunes ou moins jeunes. Certains livrent des travaux scientifiques originaux actuels, d’autres relatent l’évolution de la linguistique contrastive, de la linguistique appliquée, de la sociolinguistique au cours du dernier quart de siècle et les controverses qui ont agité le cercle scientifique auquel appartenait Etienne Pietri. Le lecteur trouvera de l’anglais, du grec ancien, du hongrois, du roumain, du serbe, du français de spécialité, du français des médias, et bien d’autres variétés de langues traitées de façons théorique et générale ou analysées d’après un corpus précis. Tous ont la préoccupation de mettre en contraste les langues entre elles avec un objectif de traduction ou d’enseignement de langue étrangère.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

L’indication de l’itération en français et en serbe (Plemenka Vlahovic) 275

Extract

L’indication de l’itération en français et en serbe1 Plemenka VLAHOVIû Université de Novi Sad En français et en serbe, l’itération – la répétition, en tant que caractéristi- que aspectuelle de l’action verbale – s’exprime par des moyens gramma- ticaux et lexicaux, et se détermine d’après le contexte. Entre les moyens grammaticaux, et en premier lieu les formes verba- les des deux langues, se manifeste une divergence: en serbe, de nom- breux verbes sont par eux-mêmes marqueurs d’itération, tandis qu’en français, seuls certains verbes le sont, et d’une manière spécifique. C’est pourquoi, en français, pour indiquer l’itération, on utilise également d’autres moyens grammaticaux: pluriel du nom, du déterminant; com- plément distributif, etc. Entre les moyens lexicaux – adverbes et locu- tions adverbiales servant à indiquer, dans l’une et l’autre langues, la fré- quence de la répétition de l’action – il existe cependant une convergence notable. C’est à partir de telles hypothèses que l’on examinera ici le fonction- nement des moyens grammaticaux et lexicaux indiquant l’itération, en français et en serbe. Les termes itération, répétition, fréquence (itératif, répétitif, fréquen- tatif) sont souvent pris pour synonymes, alors qu’ils n’indiquent pas toujours la même sorte d’action, ni la même manière dont s’effectue la répétition. Une action peut se répéter selon des intervalles plus ou moins longs – au présent, au pass...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.