Show Less

Grammaire, lexique, référence. Regards sur le sens

Mélanges offerts à Georges Kleiber pour ses quarante ans de carrière

Series:

Edited By Louis de Saussure, Andrée Borillo and Marcel Vuillaume

Cet ouvrage rassemble des articles de chercheurs familiers de l’œuvre fondatrice de Georges Kleiber en sémantique, qui a marqué d’une empreinte durable la recherche sur la grammaire, le lexique et la référence, qu’il s’agisse de l’immense corpus d’analyses qu’il a menées au cours de ses 40 ans de carrière ou de ses contributions théoriques cruciales sur la question, centrale s’il en est, du sens. Sa sémantique du prototype, notamment, a pour objectif de remettre au centre de la sémantique l’équilibre entre la référence pratique et les fondements cognitifs de l’organisation humaine des concepts.
Les contributions rassemblées dans ce livre soit traitent directement de l’œuvre de Kleiber, soit offrent des exemples d’analyse sous-tendues par la démarche kleiberienne, qui s’inscrit comme prolongement de la méthode linguistique, dépourvue d’a priori tant sur le caractère opératoire de l’intuition linguistique que sur l’accord intersubjectif qui constitue le prérequis de toute dénotation. Les articles abordent divers faits linguistiques peu ou imparfaitement documentés, ou développent des considérations plus générales autour de quelques-uns des thèmes traditionnels de l’oeuvre de Kleiber.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

3. Syntaxe 285

Extract

3. Syntaxe Contraintes d’enchâssement et enchâsseurs-tampons David GAATONE, Université de Tel-Aviv Pour Georges, fin sémanticien, en toute amitié. 1. Sous-phrases comme constituants de phrases Les constituants d’une phrase peuvent être des mots ([Nir] [[attend] [Dor]]), ou des syntagmes ([les amis de Nir] [[attendent] [sa venue]]), ou encore des phrases, qu’on peut appeler des «sous-phrases» ([Nir] [[attend] [que Dor vienne]]). Dans tous ces exemples, les relations fonctionnelles entre les cons- tituants sont identiques: le premier est sujet, le second est objet. Il y a ce- pendant entre les mots et syntagmes d’un côté, et les sous-phrases de l’autre, une différence dans la structure interne. 2. Intégrateurs des divers constituants Les différences entre constituants peuvent s’accompagner de différences dans leur mode d’intégration dans la phrase. Ainsi, un nominal, c’est-à-dire, tout mot ou syntagme susceptible de fonctionner comme sujet ou objet direct, n’a besoin, en règle générale, d’aucun accessoire formel pour s’intégrer à la phrase. Il est construit directement. Sa fonction syntaxique et / ou son rôle sémantique, se reconnaissent à sa place et / ou au sens du verbe. Notons cependant que la nature du constituant intervient aussi quel- quefois dans sa construction. Ainsi, l’infinitif objet de certains verbes transi- tifs directs exige un de ou un à comme introducteurs: Nir a accepté [une rencontre avec Dor / (de / *ø) rencontrer Dor] Nir apprend [l’anglais / (à / *ø) parler l’anglais] Un objet indirect fait appel, comme intégrateur, à une pr...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.