Show Less

Sociolinguistique historique du domaine gallo-roman

Enjeux et méthodologies

Edited By Sara Aquino-Weber Dorothée / Cotelli and Andres Kristol

Ce volume est le premier à réunir des contributions qui mettent l’accent sur les aspects théoriques et méthodologiques de la sociolinguistique historique dans leur application spécifique au domaine gallo-roman. Il propose un bilan des études en sociolinguistique historique et entend cerner les enjeux et les implications de cette discipline émergeante. Il allie des chapitres axés sur la théorie et des études de cas qui permettent d’exemplifier les fondements méthodologiques de la discipline en partant d’une base documentaire particulière ou d’un problème spécifique. Une préoccupation revient de manière récurrente dans ce volume : celle qui pousse certains contributeurs à mener une réflexion sur leur propre démarche. En parallèle, le problème posé par les sources, leur utilisation, leur représentativité et leur validité est largement traité par les contributeurs. L’intérêt porté à la variation diastratique et surtout à certains registres socialement dévalorisés constitue le troisième leitmotiv du recueil. Enfin, l’importance du contexte socio-historique dans les analyses linguistiques est maintes fois soulignée tant par les contributions théoriques que par les études de cas.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface VII

Extract

Dorothée AQUINO-WEBER et Sara COTELLI Préface A l’origine de ce recueil se trouve un colloque organisé par une équipe de chercheur-e-s du Centre de dialectologie et d’étude du français ré- gional de l’Université de Neuchâtel (Suisse) en juin 2007 sur le thème Sociolinguistique historique du domaine gallo-roman : enjeux et mé- thodologies d’un champ disciplinaire émergeant. L’idée de cette ren- contre est née d’un constat de manque. En effet, si la sociolinguistique historique s’est largement développée depuis une trentaine d’années, principalement pour la langue anglaise (TRUGDILL 1974, ROMAINE 1982, MILROY 1992, BIBER / FINEGAN 1994), ce n’est que récemment et de manière fragmentaire que ces recherches ont commencé à profiter au domaine gallo-roman. Il semblerait en effet qu’une nouvelle perspec- tive se soit ouverte ces dernières années sur l’étude sociale des langues gallo-romanes en diachronie. Cette approche qui n’est pas totalement nouvelle – on peut citer notamment les travaux de Michel Banniard depuis la fin des années 1980 – a récemment fait l’objet d’un fort regain d’intérêt comme en témoignent les ouvrages d’ANTHONY LODGE (1993, 2003), SONIA BRANCA et NATHALIE SCHNEIDER (1994) ou de WENDY AYRES-BENNETT (2004). Des recherches de plus en plus nombreuses mettent l’accent sur la composante sociale de cette histoire, tout en empruntant théories et méthodes aux différents courants de la sociolin- guistique. Cette évolution apporte incontestablement un souffle nou- veau à l’étude de l’histoire...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.