Show Less

L’école en France et en Allemagne

Regard de lycéens, comparaison d’expériences scolaires

Series:

Nathanaël Wallenhorst

L’école occupe la majeure partie du temps des lycéens français et sa place est déterminante dans la réussite de leur vie. Il va de soi qu’il faut travailler à l’école pour réussir dans la vie et qu’on ne peut pas réussir sans avoir été « sanctifié » par l’école. Mais pourquoi l’école est-elle si importante et centrale dans la vie des jeunes français ? Ce livre compare les expériences scolaires française et allemande de lycéens. Cette démarche s’avère particulièrement féconde pour penser autrement l’éducation, mettre en évidence la dimension culturelle de l’expérience scolaire et renouveler le regard sur le système scolaire français. En investissant les échanges comme un révélateur des expériences sociales, l’auteur propose une éducation comparée dans le champ de la sociologie compréhensive. Ce travail, qui consiste en une « ethnographie de la comparaison » et non pas une « comparaison des ethnographies », s’accompagne d’une réflexion épistémologique et méthodologique sur cette éducation comparée in vivo qui sera amenée à se développer en raison de l’augmentation des échanges liés à la mondialisation.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

REMERCIEMENTS 1

Extract

REMERCIEMENTS Mes remerciements vont en premier lieu à Gilles Brougère pour ses relectures attentives et critiques, sa grande réactivité, sa disponibilité, et ses précieux conseils. Ce travail lui doit beaucoup. Je remercie égale- ment Christoph Wulf pour son aide régulière, son soutien, et ses constants encouragements. Je tiens à remercier vivement les lycéens français et allemands qui m’ont fait part de leur expérience, de leurs analyses, de leurs questions. C’est à partir de leur discours que ce travail a pu prendre forme. Cette page est l’occasion pour moi d’exprimer toute ma reconnais- sance à Thomas Wallenhorst, Anne-Marie Clair, Roselyne Wallenhorst, Bruno Kauffmann, Noémi Wallenhorst, Elise Maurice, Nadine Flico- teaux, Hubert de Quercize et Jean-Pierre Boutinet pour leur relecture et leurs critiques. Je suis aussi très reconnaissant à l’OFAJ pour le soutien dans la publi- cation de ce travail. Enfin, je tiens à remercier tout particulièrement Noémi pour sa pré- sence durant les années consacrées à ce travail de recherche.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.