Show Less

Philippe Albert Stapfer- Une biographie

A Berne de l’Ancien Régime à la Révolution helvétique (1766-1798)

Adolf Rohr

Philippe Albert Stapfer (1766-1840) fut ministre des sciences et des arts de la République Helvétique, puis il représenta la Suisse à Paris avant de former en France un cercle d’intellectuels et d’écrivains.
La biographie décrit la formation du grand savant suisse et de l’homme d’Etat de 1766 à 1798.
Issu d’une célèbre famille de pasteurs de Brugg dans la partie argovienne de l’ancienne République de Berne, Stapfer naquit et grandit dans la capitale et il fut fidèle à la tradition familiale dans le choix de sa profession. Ses études et voyages à l’étranger le préparèrent à l’ordination et le mirent en relation avec des savants de premier plan et au contact des bouleversements politiques contemporains. Jusqu’à la Révolution helvétique il a enseigné comme philologue à l’Institut politique et comme théologien à l’Académie de Berne. Le Directoire helvétique l’appela en mai 1798 au poste de ministre de la culture.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Avant-propos VII

Extract

VII Avant-propos Parmi les personnalités souvent citées lors de la commémoration de la République Helvétique le ministre de la culture Philippe Albert Stapfer (1766-1840) avec ses projets précurseurs occupe une place particulière. La présente biographie couvre les années 1766-1798. L’auteur envisage d’y montrer surtout la formation intellectuelle d’une figure de tout premier plan, mais aussi l’importance de cette époque de transition qu’on ne devrait jamais récupérer idéologiquement pour quelque motif que ce soit. L’intérêt de l’auteur pour cette figure helvétique remonte très loin et s’inscrit parmi les efforts du canton d’Argovie pour rappeler au 150e anniversaire de sa fondation le souvenir des personnalités qui ont œuvré de manière capitale à la mise en place et au développement du canton créé en 1798 et 1803 par décision d’une puissance étrangère. Le fait que les «pères fondateurs» de l’Argovie Albrecht Rengger et Philippe Albert Stapfer ont en tant qu’hommes d’Etat de la République Helvétique également marqué toute la politique nationale les élève incontestablement aussi au rang de grands Suisses. Comme la période préhelvétique de Stapfer, soit les années 1766- 1798, n’avait été jusqu’ici que trop peu étudiée, l’auteur entreprit de retracer les débuts de sa vie en s’appuyant sur des sources peu exploi- tées, en particulier la correspondance. La figure du futur ministre et délégué plénipotentiaire à Paris y...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.