Show Less

«… che solo amore e luce ha per confine»

Per Claudio Sensi (1951-2011)

Series:

Edited By Silvia Fabrizio-Costa, Paolo Grossi and Laura Sannia Nowé

In ricordo di Claudio Sensi, Professore di Letteratura Italiana all’Università di Torino, il volume raccoglie contributi di ricercatori attivi in Europa, in particolare nelle Università di Caen e di Cagliari, legati da rapporti professionali e di amicizia tra loro e con lo studioso scomparso. In omaggio a Sensi, i saggi, in francese e in italiano, concernono epoche e argomenti lui cari, dal Duecento alla contemporaneità: Dante, l’epoca barocca, i viaggi, la classicità tra Sette e Ottocento, Pascoli, Pavese, Montale, Bufalino, studi di comparatistica e sulla letteratura italiana del XXI secolo.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

ETTORE LABBATE - Ed ecco... Claudio Sensi: hommage à un homme, un maître. Note à sa préface à la version française des sonnetsde Giacomo Lubrano, suivie d’une note bio-bibliographique 1

Extract

Ed ecco... Claudio Sensi: hommage à un homme, un maître. Note à sa préface à la version française des sonnets de Giacomo Lubrano, suivie d’une note bio-bibliographique ETTORE LABBATE Il y a des maîtres sans élèves, c’est-à-dire de faux maîtres jaloux de leur savoir et qui croient en être les récipiendaires privilégiés: ceux-ci ne transmettent rien car ils empêchent au savoir d’être en errance et à toute théorie d’être critique. Il y en d’autres, en revanche, qui savent assurer ce passage, qui savent apprendre car ils savent ‘ignorer’, sources irremplaçables mais qui savent se loger inter pares: ils maîtrisent la distance et la transmission, la patience et le partage, ils sauvegardent l’humain avant de plonger dans les humanités. Car un maître est celui qui forme, qui donne la première formation, qui initie à la pensée et à la démarche scientifique: il apprend la gestion de l’étonnement propre à la quête du vrai (poétique et/ou philosophique – cf. M. Zambrano, Poésie et philosophie) et ouvre à l’autonomie de la pensée critique propre à l’activité du chercheur. Il apprend à marcher, il met en mouvement. Ce sont ces maîtres dont les élèves restent redevables à vie, et Claudio Sensi est pour moi l’un d’eux et à qui je me dois de rendre hommage, en le reconnaissant donc en tant qu’homme, homo, en tant que «fonte presente di vita e di studio»1, au moment du «prematuro passaggio...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.