Show Less

«… che solo amore e luce ha per confine»

Per Claudio Sensi (1951-2011)

Series:

Edited By Silvia Fabrizio-Costa, Paolo Grossi and Laura Sannia Nowé

In ricordo di Claudio Sensi, Professore di Letteratura Italiana all’Università di Torino, il volume raccoglie contributi di ricercatori attivi in Europa, in particolare nelle Università di Caen e di Cagliari, legati da rapporti professionali e di amicizia tra loro e con lo studioso scomparso. In omaggio a Sensi, i saggi, in francese e in italiano, concernono epoche e argomenti lui cari, dal Duecento alla contemporaneità: Dante, l’epoca barocca, i viaggi, la classicità tra Sette e Ottocento, Pascoli, Pavese, Montale, Bufalino, studi di comparatistica e sulla letteratura italiana del XXI secolo.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Souvenir de Claudio 429 - Paolo Grossi

Extract

Souvenir de Claudio PAOLO GROSSI Turin, Caen, Paris: à ces trois villes est lié mon souvenir de Claudio. Stockholm aussi aurait dû figurer dans cette liste, puisqu’il avait accepté avec enthousiasme mon invitation, en 2010, à participer à un séminaire de littérature italienne, mais l’aggravation de sa maladie le força d’y renoncer. A Turin, notre ville commune, parmi les innombrables rencontres, je ne peux pas oublier l’époustouflante leçon sur le roman contemporain qu’il donna en 1986 à un groupe d’enseignants dont je faisais partie, qui venaient de passer le concours d’État. Abasourdis et fascinés à la fois par l’ampleur et la richesse des références qui allaient, avec une égale assurance, de Dos Passos à Hermann Broch, Malcolm Lowry et Claude Simon, en passant par les romanciers japonais et sud-américains sans oublier leurs camarades scandinaves, nous nous regardions, jeunes professeurs en herbe, en nous demandant si un jour nous serions capables de dominer une matière aussi vaste... Italianiste et germaniste de formation, Claudio avait toutefois pour la culture française une admiration très profonde, je dirais même une véritable passion. Et en France, il enseigna pendant sept ans comme lecteur d’échange à Montpellier d’abord, et ensuite à Lyon. En 1994, admis à mon tour au concours pour lecteurs, le ministère des Affaires étrangères me proposa deux destinations, Caen et Boston. Hésitant, je me tournai vers Claudio qui, de retour en Italie, s’apprêtait à effectuer une longue série de voyages entre Turin...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.