Show Less

S’investir dans son travail : les enjeux de l’activité enseignante

Series:

Bernard André

L’activité de l’enseignant mobilise de manière importante sa personne, son histoire, ses affects. La notion d’investissement subjectif permet de rendre compte de ces aspects, en se focalisant sur les interactions de la subjectivité de l’enseignant avec son environnement de travail et ses activités. Cet ouvrage se fonde sur une étude clinique de seize entretiens d’auto confrontation, lors desquels les enseignants ont commenté les traces de leur activité préalablement enregistrée sous forme vidéo.
Comprendre ce qui est au cœur de cet investissement subjectif est un enjeu important, spécialement dans une période d’intensification et de complexification du métier d’enseignant. Cet ouvrage est destiné à un public pluriel : l’enseignant qui souhaite mettre des mots sur son activité ; le formateur d’enseignants qui cherche à rejoindre les préoccupations de ceux qu’il forme ; les acteurs ayant une fonction de soutien ou d’encadrement dans les écoles ; et finalement le sociologue intéressé par les enjeux du travail.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Aisance 129

Extract

129Rôle et cadre 5 La concentration est une notion récurrente dans la sphère de l’apprentissage; la métaphore signifierait: «Action de rassembler les forces de son esprit et de les porter sur un objet unique» (Trésor de la langue française). Plus générale- ment, elle semble être de l’ordre de l’attention, de l’engagement cognitif avec une intention qui n’est pas toujours claire ou explicite. 6 Le mot «rituel» a fait partie d’une relance sur lequel l’enseignante s’est appuyée. chaque fois à leur engagement dans la situation: être concentré5, appa- raissant à trois reprises. Pour décrire l’effet sur elle, l’enseignante utilise les champs lexicaux de réconfort et de sécurité. L’association directe entre le geste de se lever pour commencer et les effets constatés n’est assurément pas directe. C’est à travers le sens attri- bué aux gestes par les uns et les autres que s’opère le changement, dans le rapport à soi («ça me réconforte moi aussi»; «pour me sécuriser») et dans le rapport à la tâche («ça me prépare à travailler, comme eux»). C’est par ce rituel6 que le sens partagé crée un cadre qui soutient l’inves- tissement de chacun. AISANCE Au cours des entretiens d’explicitations, les enseignants ont utilisé de manière récurrente le terme d’aisance: Moi je me je me trouve pour l’instant je me trouve plutôt à l’aise avec une présence qui est… Bon, voilà. (E3) J’aime bien faire ce que je fais....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.