Show Less

S’investir dans son travail : les enjeux de l’activité enseignante

Series:

Bernard André

L’activité de l’enseignant mobilise de manière importante sa personne, son histoire, ses affects. La notion d’investissement subjectif permet de rendre compte de ces aspects, en se focalisant sur les interactions de la subjectivité de l’enseignant avec son environnement de travail et ses activités. Cet ouvrage se fonde sur une étude clinique de seize entretiens d’auto confrontation, lors desquels les enseignants ont commenté les traces de leur activité préalablement enregistrée sous forme vidéo.
Comprendre ce qui est au cœur de cet investissement subjectif est un enjeu important, spécialement dans une période d’intensification et de complexification du métier d’enseignant. Cet ouvrage est destiné à un public pluriel : l’enseignant qui souhaite mettre des mots sur son activité ; le formateur d’enseignants qui cherche à rejoindre les préoccupations de ceux qu’il forme ; les acteurs ayant une fonction de soutien ou d’encadrement dans les écoles ; et finalement le sociologue intéressé par les enjeux du travail.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 10: LA DYNAMIQUE DE LA CLASSE 193

Extract

193La dynamique de la classe 1 Voir par exemple (Altet, 1994; Brophy, 1983; Doyle, 1980, 1986; M. Durand, 1996). CHAPITRE 10 LA DYNAMIQUE DE LA CLASSE Statique ou dynamique: voilà comment peut être caractérisé l’évolution d’un système. Il ne s’agit pas là d’aborder les caractéristiques d’un ensei- gnement, mais bien de l’évolution d’une classe, sur différentes échelles de temps (leçon, semaine, semestre, …). Un enseignement peut être pro- digieusement ennuyeux et «peu dynamique», sans rien enlever à cette dynamique intrinsèque de la classe. Mais que faut-il alors entendre par «dynamique»? Au contraire d’une situation statique où rien ne se passe si l’opérateur n’agit pas, une situation dynamique est susceptible d’évo- luer, même lorsque l’opérateur est inactif (Hoc, 1996; Hoc, Amalberti, Cellier, & Grosjean, 2004). Cette évolution, qui a sa dynamique propre, va mobiliser particulièrement la subjectivité de l’enseignant: que ce soit pour prévenir les perturbations éventuelles ou en subissant ces pertur- bations l’empêchant de mener à bien son projet, il est constamment solli- cité par les événements de la leçon et sommé de réagir. Ce chapitre ne se propose pas de formuler une description exhaus- tive de l’activité de l’enseignant en classe, ou de la modéliser selon un schéma ou un autre. Cela a déjà été fait de manière éclairante par diffé- rents modèles.1 Mais nous voulons poursuivre l’exploration de l’interac- tion entre l’activité d’enseignants et leur vécu subjectif,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.