Show Less

Modalité, évidentialité et autres friandises langagières

Mélanges offerts à Hans Kronning à l’occasion de ses soixante ans

Series:

Edited By Coco Norén, Kerstin Jonasson, Henning Nølke and Maria Svensson

Hans Kronning s’est fait connaître comme un grand spécialiste international de l’expression de la modalité et de l’évidentialité dans les langues romanes, et nombreux sont les linguistes qui se sont inspirés de ses travaux. Cet ouvrage rassemble des articles de chercheurs familiers des travaux de Kronning et témoigne de la largeur et de la profondeur de sa pensée à laquelle aucune langue romane n’est étrangère. Le volume réunit des spécialistes travaillant en Belgique, en Finlande, en France, en Italie, en Norvège, en Suède et en Suisse et les contributions abordent des sujets allant de phénomènes purement linguistiques et sémantiques aux analyses littéraires en passant par des réflexions portant sur la comparaison des langues, y compris la traduction. De même, plusieurs langues romanes sont représentées, aussi bien pour ce qui est des faits traités qu’en ce qui concerne la langue appliquée pour la rédaction des articles. Ainsi cet ouvrage est-il un reflet de l’œuvre et de l’ouverture d’esprit de Hans Kronning.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

«Le poète doit être un professeur d’espérance» – Jean Giono et la Suède - Sven BJÖRKMAN, Université d’Uppsala 23

Extract

«Le poète doit être un professeur d’espérance»1 – Jean Giono et la Suède Sven BJÖRKMAN, Université d’Uppsala Par l’intermédiaire d’une suite de traductions de qualité, Jean Giono a ga- gné, ces dernières années, une position solidement établie parmi les lecteurs suédois. Ses humbles origines, le caractère autodidacte de son éducation, son amour de la nature et son pacifisme marquent une affinité avec des écrivains suédois de souche ouvrière, en premier lieu Harry Martinson. Son expérience de la guerre transforma l’exubérante joie de vivre qui l’avait d’abord caractérisé en un pessimisme âpre et résigné. Imbu de l’ancienne civilisation grecque et aspirant à l’universalisme, il n’accepta pas de se laisser circonscrire par son milieu natal provençal. Il appartint à l’élite littéraire qu’on dénomme «nobélisable» mais n’obtint jamais le prix Nobel, malgré des propositions réitérées. Sans nostalgie, il regretta la vieille «civilisation paysanne» et les valeurs qui y étaient attachées. Son œuvre fut un geste magnifique pour leur redonner vie. 1. Eléments biobibliographiques Jean Giono fut provençal – quoiqu’il ait toujours réfuté cette épithète – de naissance et par le choix du cadre extérieur de ses livres, mais universel dans sa vision et sa pensée. Il naquit à Manosque en 1895 et y passa toute sa vie, jusqu’à sa mort, en 1970. Giono était issu d’une famille modeste et travaillait comme employé de banque, lorsque survint la Grande...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.