Show Less

Modalité, évidentialité et autres friandises langagières

Mélanges offerts à Hans Kronning à l’occasion de ses soixante ans

Series:

Edited By Coco Norén, Kerstin Jonasson, Henning Nølke and Maria Svensson

Hans Kronning s’est fait connaître comme un grand spécialiste international de l’expression de la modalité et de l’évidentialité dans les langues romanes, et nombreux sont les linguistes qui se sont inspirés de ses travaux. Cet ouvrage rassemble des articles de chercheurs familiers des travaux de Kronning et témoigne de la largeur et de la profondeur de sa pensée à laquelle aucune langue romane n’est étrangère. Le volume réunit des spécialistes travaillant en Belgique, en Finlande, en France, en Italie, en Norvège, en Suède et en Suisse et les contributions abordent des sujets allant de phénomènes purement linguistiques et sémantiques aux analyses littéraires en passant par des réflexions portant sur la comparaison des langues, y compris la traduction. De même, plusieurs langues romanes sont représentées, aussi bien pour ce qui est des faits traités qu’en ce qui concerne la langue appliquée pour la rédaction des articles. Ainsi cet ouvrage est-il un reflet de l’œuvre et de l’ouverture d’esprit de Hans Kronning.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Heurs et malheurs de la notion de présupposition ou Le bonheur est dans le pré … supposé - Georges KLEIBER, Université de Strasbourg 209

Extract

Heurs et malheurs de la notion de présupposition ou Le bonheur est dans le pré … supposé Georges KLEIBER, Université de Strasbourg Introduction On peut avoir aujourd’hui deux attitudes vis à vis de la présupposition ou des présuppositions. Ou bien considérer que l’extension galopante et bien souvent non contrôlée à laquelle elles ont donné lieu débouche sur une hétérogénéité molle et non maîtrisable qui invite purement et simplement à les abandonner et ça sera Pour qui sonne le glas1. Ou bien penser que le lièvre logico-sémantique soulevé par Frege (1892) n’était pas un faux lièvre, mais qu’il représente, non seulement pour les logiciens et philosophes, mais aussi et surtout pour les linguistes ainsi qu’en atteste l’écho-écot favorable qu’il a rencontré auprès des sémanticiens et pragmaticiens il y a une quaran- taine d’années un véritable phénomène sémantique et/ou pragmatique qui mérite d’être conservé. Ça sera alors Le bonheur est dans le présupposé. Mais pour mériter ce bonheur, ou du moins pour l’approcher, on ne peut se contenter de reprendre tels quels les définitions, critères et analyses propo- sés, puisqu’ils sont directement à la source de ce débordement, souvent joyeusement baroque, mais non dominé, que nous venons tout juste d’évoquer et qui a épuisé ce que la notion philosophico-logique de départ pouvait avoir de prometteur. On ne peut pas non plus...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.