Show Less

Exercices furieux

A partir de l’édition de l’"Orlando furioso</I> De Franceschi (Venise, 1584)

Series:

Edited By Ilaria Andreoli

Les éditions illustrées du Roland furieux ont contribué de façon décisive à faire du poème de l’Arioste un des « grands codes » de l’imaginaire européen du XVI e au XIX e siècle. Parmi elles, celle qu’imprima en 1584 à Venise Francesco De Franceschi marque un tournant dans l’iconographie de l’ Orlando furioso parce qu’il s’agit de la première édition ornée de planches gravées sur cuivre, et non plus sur bois, et parce que son influence se fit sentir bien au-delà du VIX e siècle, et bien au-delà de l’Italie, sur toute l’illustration de la poésie épique.
Les meilleurs spécialistes internationaux de l’Arioste illustré se sont rassemblés en 2011 à l’université de Caen-Basse Normandie pour mettre pour la première fois en pleine lumière l’édition De Franceschi et mieux en comprendre l’importance dans la longue histoire des éditions illustrées du Roland furieux, des premiers graveurs vénitiens jusqu’à Gustave Doré. Le volume issu de leurs travaux constitue une véritable somme, organiquement conçue, qui passionnera tous ceux qui s’intéressent à l’espace visuel du livre illustré.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Carlo Alberto Girotto: Présence des éditions illustrées de l’Arioste dans les bibliothèques privées du XVIe-XIXe siècles 249

Extract

Présence des éditions illustrées de l’Arioste dans les bibliothèques privées du XVIe-XIXe siècles* Carlo Alberto GIROTTO 1. Le chapitre sur le succès et sur la réception du Roland furieux, plus précisément entre le XVIe et le XVIIe siècles, est particulièrement vaste mais, même si l’on dispose de nombreuses études à son sujet, il comporte encore certains aspects qui méritent approfondissement. Certes, les contributions sur la question ne manquent pas ; cependant, dans une perspective à long terme, il est aussi opportun de considérer d’autres points, peut-être moins étudiés, qui rendent compte sous diverses formes de la diffusion de cette œuvre dans l’imaginaire et l’espace culturel italien et européen. Ainsi, l’étude de la réception du texte imprimé de l’Arioste pendant l’Ancien Régime dans les bibliothèques privées peut offrir de précieux renseignements sur ce domaine. Comme on le sait désormais, les éditions du poème de l’Arioste se multiplient notablement peu après la mort de l’auteur, pour connaître une augmentation significative autour des années 1540-1560. Ces éditions, au début très semblables dans leur réalisation à celles des romans de chevalerie (et de son caractère populaire : mise en page peu soignée, attention réduite pour la restitution exacte du texte original, introduction de temps à autre de petites xylographies pour décorer * Je voudrais remercier Silvia Fabrizio-Costa et Ilaria Andreoli, qui ont rendu possible cette confrontation...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.