Show Less

Initiation au Programme Minimaliste

Eléments de syntaxe comparative

Series:

Genoveva Puskas

Cet ouvrage est une introduction à la théorie syntaxique basée sur le programme minimaliste, une version récente de la grammaire générative. Il se veut accessible tant aux linguistes débutants qu’à ceux, déjà familiarisés avec la grammaire générative, qui souhaitent mettre leurs connaissances à jour. Les chapitres explorent de manière progressive divers aspects de l’analyse de la phrase comme la structure des constituants, de la phrase déclarative simple, des clauses enchâssées, ainsi que les constructions plus complexes telles les phrases passives, les phrases négatives ou interrogatives. Les notions théoriques sont présentées de façon graduelle, dans un langage clair et accessible. L’accent est mis sur la présentation et l’analyse d’exemples en français, mais dans les cas pertinents, la discussion s’enrichit de comparaisons avec des langues très diverses, comme le hongrois, le gungbe, le japonais ou le basque.
Ce livre est un des rares ouvrages sur la théorie générative à être écrit en français ; il vise à combler une lacune dans le vaste domaine des ouvrages introductifs sur la syntaxe.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Glossaire

Extract

Acceptabilité : se dit d’un énoncé qui, d’un point de vue grammatical, mais aussi social, etc., est jugé comme acceptable par un locuteur. Accord : dans le programme minimaliste, désigne l’opération qui permet de « connecter » deux éléments syntaxiques qui partagent des traits en tout point identiques sauf en ce qui concerne l’interprétabilité. Adverbe de degré : catégorie d’adverbes qui modifient un adverbe ou un adjectif en ajoutant une notion de degré. Exemple : très probable ; assez nerveusement. Affixe : morphème qui ne peut apparaître seul, mais doit s’attacher à un autre morphème. Exemple : dé- dans déménager. Les affixes se divisent en préfixe (s’attache avant une forme), an suffixe (s’attache après une forme) et en infixe (s’attache à l’intérieur d’une forme). Ajout : élément qui n’est pas sélectionné par la tête d’un constituant, et qui modifie de façon optionnelle le constituant. Exemple : un adverbe est un ajout qui modifie de façon optionnelle un constituant verbal : Nicolas nage (lentement). Ambiguïté lexicale : ambiguïté (à savoir donnant lieu à deux ou plusieurs interprétations) qui résulte du fait qu’un élément lexical (« mot ») d’une phrase est lui-même ambigu. Exemple : Il a pris une veste. (« il a pris une pièce de vêtement » ou « il a pris/reçu un échec »). Ambiguïté structurelle : ambiguïté (à savoir donnant lieu à deux ou plu- sieurs interprétations) qui résulte du fait qu’une séquence de mots est structurellement organisée de deux...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.