Show Less

Le rapport éthique au discours

Histoire, Pratiques, Analyses

Charles Guérin, Gilles Siouffi and Sandrine Sorlin

Les traditions philosophiques et rhétoriques de l’époque antique ont alternativement abordé l’usage technique du langage comme un moyen d’accès au progrès moral ou comme un instrument dangereux de manipulation. A l’époque classique, certains philosophes des Lumières ont préconisé une thérapie du langage visant à nous rendre conscients de notre usage des mots. Plus récemment, le renouveau de la rhétorique, qu’on observe depuis plusieurs décennies, semble inséparable d’une réflexion éthique. Fruit d’un colloque international et interdisciplinaire (Montpellier, avril 2011), cet ouvrage collectif s’attache à mettre en relation le questionnement éthique et les usages publics du langage dans une perspective historique et prolonge ces analyses par des investigations contemporaines. Il rassemble les réflexions théoriques et les analyses pratiques d’éminents spécialistes autour de trois périodes majeures (rhétorique antique, âge classique, époque contemporaine), en croisant les regards méthodologiques français et anglo-saxon.
Ce livre contient des contributions en français et en anglais.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

3. Les mutations de l’époque moderne

Extract

MATHILDE AUBAGUE Université de Bourgogne Formes et fonctions de l’usage éthique du discours chez Sorel et Fielding L’Histoire comique de Francion (Paris, 1623) et The Story of Tom Jones (Londres, 1749), en amont et en aval du classicisme, font du discours un enjeu de la narration. Francion stigmatise la rhétorique mensongère qui repose sur l’intérêt égoïste. Seul le héros, grâce à sa nature d’élite, est capable de tenir un discours vrai. Tom Jones thématise plus largement l’instrumentalisation de la parole. Les personnages sont abusés sous l’œil du lecteur qui n’est pas dupe. L’interrogation éthique change de nature. Pour Sorel, l’être d’élite peut dominer le discours et lui conférer une dimension éthique. Chez Fielding, la maîtrise rhéto- rique n’induit pas de progrès éthique. Mais un usage éthique du discours reste possible. Individuel, pratique et normatif, il vise aussi le lecteur. In the Histoire comique de Francion (Paris, 1623) and The Story of Tom Jones (London, 1749), discourses become a key to the narrative before and after the classical period. Francion condemns the lying rhetoric that relies on egoist interests. Only the hero, due to his excellent nature, is able to tell the truth. Tom Jones represents the manipulation of speech. Characters are tricked under the eye of the reader who is not fooled. The ethical question changes its nature. To Sorel, the hero can dominate discourse and lend it an ethical value. To Fielding, rhetorical...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.