Show Less

PART[h]Enope

Naples et les arts / Napoli e le arti

Series:

Edited By Camillo Faverzani

PART[h]Enope constitue la synthèse du projet mené par le Pôle Méditerranée de l’Université Paris 8 autour des « Capitales méditerranéennes de la culture ». Naples en est la première étape. Ce travail de recherche s’est agencé sur deux ans. Un colloque international a permis d’en présenter les résultats en novembre 2012. Une journée d’étude de réflexion avait servi d’étape intermédiaire en novembre 2011. Ce volume recueille toutes ces conclusions sous la forme de vingt-six études regroupées en quatre sections : « Naples capitale artistique, capitale musicale », « Naples, ou de l’usage des arts à des fins politiques », « Naples objet littéraire », « Le mythe de Naples ». En français et en italien, ces essais se penchent sur des questions ayant trait à la relation de la ville aux arts (peinture, sculpture, musique, opéra, théâtre, littérature, photographie, cinéma), ainsi qu’à leurs implications avec la pensée politique.
PART[h]Enope è la sintesi del progetto «Capitales méditerranéennes de la culture» del Pôle Méditerranée dell’Université Paris 8. Napoli ne costituisce la prima tappa. Il lavoro di ricerca si è svolto su due anni. Un convegno internazionale ha permesso di presentarne i risultati nel novembre 2012. Una giornata di studio intermedia si era tenuta nel novembre 2011. Il volume raccoglie tutte le conclusioni in ventisei articoli ripartiti in quattro sezioni: «Napoli capitale artistica, capitale musicale», «Napoli, o dell’uso delle arti a scopo politico», «Napoli oggetto letterario», «Il mito di Napoli». In italiano e in francese, i saggi affrontano questioni inerenti alla relazione della città con le arti (pittura, scultura, musica, operistica, teatro, letteratura, fotografia, cinema) e alle implicazioni con il pensiero politico.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

NAPLES CAPITALE ARTISTIQUE, CAPITALE MUSICALE / NAPOLI CAPITALE ARTISTICA, CAPITALE MUSICALE 1

Extract

NAPLES CAPITALE ARTISTIQUE, CAPITALE MUSICALE NAPOLI CAPITALE ARTISTICA, CAPITALE MUSICALE L’Enfant Jésus à Naples à l’époque moderne: entre art et dévotion SANDRA LA ROCCA Dans la biographie de la célèbre et controversée mystique napolitaine Orsola Benincasa datant de 1673, Francesco Maria Maggio écrit qu’elle possédait plusieurs statuettes de l’Enfant Jésus. L’une d’elles était vénérée dans son oratoire durant le jour. Et la nuit, elle était por- tée au chevet de la sainte pour qu’ensemble ils puissent s’entretenir. Cette même Vie raconte qu’un jour, cet Enfant Jésus était caressé par une moniale, a pris chair et est devenu «chaud». L’Enfant Jésus d’Or- sola Benincasa semble un tantinet mesquin dans la mesure où, lors d’un de leurs entretiens, il aurait confessé qu’il n’appréciait pas les caresses de cette sœur parce qu’elle avait les «mains rugueuses»! Cependant, ces anecdotes concernant la dévotion à l’Enfant Jésus ne sont mentionnées que dans la dernière version de la Vie de la sainte écrite par le biographe. Les éditions précédentes datant de 1654 et 1655 ne parlent ni de la statuette ni de la dévotion. Que s’est-il passé en 20 ans? On peut supposer que la dernière Vie a pleinement intégré le climat spirituel napolitain de l’époque où le thème de l’enfance et la dévotion à l’Enfant Jésus deviennent incontournables. Est-ce une spécificité napolitaine? Non. En France, à la même...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.