Show Less

Entre archéologie et épigraphie

Nouvelles perspectives sur l’armée romaine

Series:

Edited By Florence Bertholet and Christophe Schmidt Heidenreich

Nos connaissances sur l’armée romaine reposent sur cinq catégories de documents : les sources littéraires, archéologiques, épigraphiques, papyrologiques et numismatiques. Chacune d’elles requiert l’usage de méthodes d’analyse spécifiques qui sont l’apanage de spécialistes. Or, ceux-ci sont de plus en plus amenés à se concentrer sur leur domaine de recherche afin de répondre à l’accroissement constant de la documentation et de la littérature scientifique, ce qui se fait trop souvent au détriment du dialogue entre les différentes disciplines.
C’est avec ce constat à l’esprit qu’a été organisée à l’Université de Lausanne une journée d’études de 3 e cycle consacrée à l’armée romaine. Son but était de réunir de jeunes épigraphistes et archéologues qui tous travaillaient sur le sujet, et de les confronter à des chercheurs confirmés. Le présent ouvrage est issu des fructueux échanges de cette journée. Il a pour objectif de montrer l’intérêt de croiser les méthodes de travail quels que soient le lieu ou la thématique, tout en soulignant l’importance de replacer chaque document dans son contexte le plus large, chose seulement possible grâce à une collaboration entre spécialistes. Ses auteurs espèrent ainsi contribuer au renforcement du dialogue entre historiens et archéologues, dialogue nécessaire au progrès de nos connaissances sur l’armée romaine.
Ce livre contient des contributions en français, anglais et allemand.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Aspects régionaux

Extract

LES INSCRIPTIONS DES CASTRA PRAETORIA : LES LATERCVLI Nicolas Gex Université de Lausanne – Faculté des lettres Dans le cadre d’un mémoire de licence consacré au recrutement des cohortes prétoriennes ¹, ma perspective avait été d’étudier cette question à partir de deux types d’inscriptions « prétoriennes » : les diplômes militaires et les later- culi. Malgré des résultats satisfaisants et la bonne représentativité de ces sources, plusieurs questions sont apparues au cours de cette recherche, liées directement aux laterculi et touchant à leur définition et à leurs spécificités. Alors que les diplômes militaires, prétoriens ou non, font l’objet de nombreuses études depuis plusieurs années – dans un article paru en 2002, Werner Eck estimait à envi- ron 750 le nombre des documents connus, publiés ou non, et, précisait-il, « ce nombre va encore considérablement croître dans les années à venir, car presque chaque semaine de nouveaux documents apparaissent » ² – il en va différemment 1. Mémoire de licence soutenu en octobre 2008 à l’Université de Lausanne, sous la direction de Mme Regula Frei-Stolba et l’expertise de M. Christophe Schmidt. Je tiens à leur expri- mer ma gratitude pour leurs nombreux conseils et remarques, ainsi qu’à Mme Jocelyne Nelis- Clément et à M. Hans Lieb. 2. Eck 2002, 94. Parmi les diplômes publiés, 189 l’ont été dans le CIL XVI et son supplé- ment, 476 dans les cinq volumes des RMD (le cinquième tome est paru en 2006) et 64 dans le RGZM...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.